Seules trois communes bruxelloise respectent le seuil d'emplois à réserver à des personnes handicapées

Seules trois communes bruxelloises sur dix-neuf ont atteint le pourcentage légal de 2,5% d'emplois exercés par des personnes handicapées imposé par l'ordonnance du 2 février 2017 relative à l'obligation d'engager des personnes handicapées dans les administrations des pouvoirs locaux.

Seules trois communes bruxelloise respectent le seuil d'emplois à réserver à des personnes handicapées
© Shutterstock
Belga

Selon la Fédération des CPAS de la capitale, 22 personnes handicapées sont employées dans les neuf CPAS qui ont répondu à une enquête à ce sujet, ressort-il de réponses apportées aux questions parlementaires du député bruxellois MR David Weytsman. Concernant le Service public régional de Bruxelles, on compte 36 personnes en situation de handicap reconnu pour un effectif de 1459 agents, soit 2,5%.

Depuis janvier dernier, le député MR David Weytsman rencontre le secteur et interroge régulièrement les différents ministres du gouvernement bruxellois sur des questions liées aux handicaps afin de procéder à un état de lieux sur certaines problématiques en lien direct avec les questions du handicap: l'accessibilité des transports en commun; les places de parking PMR; les prises en compte des normes PMR dans la création d'espaces verts; les quotas de personnel handicapé dans les administrations des pouvoirs locaux; la mise à l'emploi de personnes handicapées; la formation et la sensibilisation des agents de la fonction publique régionale; l'accessibilité des services administratifs pour les personnes porteuses d'un handicap, ?

Selon lui, on observe que les politiques et le gouvernement bruxellois limitent les questions d'accessibilité et de handicap aux PMR et au handicap physique, sans prendre en compte l'autisme ou les handicaps mentaux.

Des questions posées par le député, on apprend également que les places de parking PMR ont augmenté de plus de mille unités entre 2013 et 2020, passant de 4259 à 5431, que les espaces verts bruxellois ne sont pas systématiquement pensés pour les PMR, faute de détail spécifique au niveau des cahiers des charges lors de réaménagements.