Friche Josaphat : la nouvelle version du plan d'aménagement directeur sera prête début juillet

L'avenir de la friche Josaphat a été discuté ce mercredi matin en commission Environnement du Parlement bruxellois. La nouvelle version du PAD, prévue au plus tôt à la fin du mois, devrait mieux prendre en compte les enjeux relatifs à la biodiversité.

Friche Josaphat : la nouvelle version du plan d'aménagement directeur sera prête début juillet
©BELGA
J.Bo

Ce mercredi matin la friche Josaphat, site naturel de 24 hectares répartis entre les communes de Evere et Schaerbeek, a été au centre des débats pendant la commission environnement du parlement bruxellois. Le MR a déposé une proposition de résolution relative à l'étude de faisabilité pour la création d'une réserve naturelle sur sa partie ouest. Elle a été rejetée (9 voix contre, trois pour et une abstention) par les autres partis.

Pour rappel, le Plan d'aménagement directeur (PAD) prévoit sur ce site la construction de 1 600 logements (45% de logements publics et 55% de logements privés) ainsi que des écoles, crèches et infrastructures sportives et culturelles. "La préservation de la biodiversité n'a pas été prise suffisamment en compte dans le PAD. Nous proposons de laisser une part réelle à la nature avec un site protégé à l'ouest de la friche", souligne Gaëtan Van Goidsenhoven, député bruxellois MR, à l'origine de la proposition.

"Ce projet a été initié par la législature précédente et présentait effectivement des lacunes, rappelle la députée Ecolo Ingrid Parmentier. De nombreux citoyens se sont opposés à ce projet d'urbanisme (Près de 16 000 personnes ont signé la pétition Sauvons la friche Josaphat et 497 observations ont été émises par les citoyens, NdlR). Nous ne pouvons d'ailleurs que nous réjouir de cette mobilisation citoyenne. Les Bruxellois se sentent concernés par les questions d'environnement. Le gouvernement n'a pas été sourd. Il est en train de revoir sa copie. La version 2 du PAD devrait bientôt sortir. Nous espérons que cette nouvelle mouture considère à sa juste valeur la biodiversité, la gestion intégrée des eaux de pluie et l'accès aux espaces verts de qualité". Le service régional d'urbanisme Perspective.brussels planche sur cette nouvelle version en ce moment. Elle sera soumise à l'approbation en première lecture à la fin du mois de juin, début juillet. Une nouvelle enquête publique suivra.

Martin Casier, député bruxellois PS, a rappelé que l'outil du PAD fonctionne car "les remarques des citoyens ne sont pas restées lettre morte et que des modifications substantielles seront bien apportées à la nouvelle version du PAD". Pour le député socialiste, la proposition du MR "est un choix simple mais sans nuance". "Il n'apporte qu'une destination unique à la friche en excluant tous les autres besoins. L'enjeu des prochaines années est de concilier le développement d'une ville durable où les espaces verts sont préservés avec les besoins sociaux. Nous devons aussi offrir aux Bruxellois des conditions de vie décentes. Ce sont deux objectifs sur lesquels nous ne pouvons que nous aligner. Il faut arrêter de les opposer".

Gaëtan Van Goidsenhoven est ressorti déçu du débat autour de la proposition de son groupe. "Je pensais que ce thème allait dépasser les clivages politiques. Ce n'est pas en faisant un peu mieux que nous allons sauvegarder la biodiversité. J'espère que les habitants et les associations se mobiliseront".

La députée Ecolo Ingrid Parmentier conclut : "Attendons de voir la nouvelle version de ce PAD. La création d'une petite réserve naturelle n'est pas totalement à exclure."