Fermeture du centre de vaccination au Heysel: un tournant vers une stratégie plus locale

Le centre de vaccination du Heysel a fermé ses portes ce lundi soir, après presque six mois d'activité, a indiqué Fatima Boudjaoui, porte-parole pour la COCOM (Commission communautaire Commune).

Fermeture du centre de vaccination au Heysel: un tournant vers une stratégie plus locale
© Belga
Belga

Elle explique que cela traduit une "évolution dans la campagne de vaccination". Cinq autres centres de vaccination bruxellois fermeront aussi d'ici fin août. Le centre du Heysel avait ouvert le 15 février dernier. Plus de 255.000 doses de vaccin y ont été distribuées et plus de 134.000 personnes y ont été vaccinées.

Le centre de l'hôpital militaire fermera le 15 août pour le grand public, mais restera ouvert les mardis et jeudis pour les Belges venant de l'étranger ainsi que pour d'autres groupes spécifiques. Le centre de vaccination situé à Uccle fermera le 27 août, celui d'Anderlecht le 28 août et ceux de Woluwe-Saint-Lambert et Schaerbeek le 31 août.

Les centres ferment notamment parce que leurs activités doivent reprendre. C'est entre autres le cas pour celui du Heysel mais aussi pour d'autres installés dans des écoles et centres sportifs.

"Il s'agit aussi d'une évolution dans la stratégie de vaccination", souligne Fatima Boudjaoui. "Nous avons pu vacciner la plus grande partie de la population. Maintenant, nous voulons plus cibler nos efforts avec des initiatives plus locales. Les bus de vaccination sont bien connus, mais il y a aussi des antennes locales et, entre autres exemples, un stand de vaccination à la foire du Midi. Nous voulons vraiment aller au cœur des quartiers".

La communication sera elle aussi adaptée. Les informations seront données par des personnes issues des communautés locales dans une volonté de proximité. "Ce sont les pharmaciens, les travailleurs de rue et les personnes de confiance des différentes communautés religieuses...", explique Fatima Boudjaoui. "L'idée c'est de faire parvenir des informations correctes aux gens, en répondant aux questions qu'ils peuvent encore se poser".