Décès d'un SDF brûlé à l'acide à Auderghem: un autre SDF mis sous mandat

Un homme sans-abri a été découvert gravement blessé le 7 juin dernier sur le chantier de l'hôpital Chirec à Auderghem et il est décédé des suites de ses blessures quelques jours plus tard, a indiqué mardi le parquet de Bruxelles, confirmant une information donnée par Sudinfo vendredi.

Décès d'un SDF brûlé à l'acide à Auderghem: un autre SDF mis sous mandat
©BAUWERAERTS DIDIER

Un suspect a été interpellé et placé sous mandat d'arrêt pour ces faits, toujours selon le parquet de Bruxelles. Il est inculpé du chef de meurtre. L'instruction se poursuit. Le parquet de Bruxelles n'avait pas communiqué sur ce décès suspect à l'époque des faits, début juin. C'est Sudinfo qui a révélé l'affaire. Selon ses sources, le suspect arrêté est un homme sans-abri d'origine ivoirienne âgé d'une vingtaine d'années, qui a été placé sous mandat d'arrêt le 17 juin. Il est suspecté d'avoir frappé un compagnon d'infortune et de l'avoir aspergé d'acide sur le chantier où la victime a été trouvée.

Ce serait un ouvrier qui aurait remarqué des traces de sang à l'entrée d'un bâtiment ce jour-là et qui a fait appel à un collègue pour faire le tour des lieux, toujours selon Sudinfo. Ils ont rapidement découvert la victime dans un état critique.

L'homme est décédé 7 jours plus tard à l'hôpital militaire Reine Astrid de Neder-over-Heembeek. D'après des éléments du rapport du médecin légiste communiqués par Sudinfo, la victime présentait de nombreuses brûlures sur le visage et le corps, possiblement dû à un produit chimique liquide tel que de l'acide, ainsi qu'une fracture importante au crâne.

Selon les deux hommes qui ont découvert le corps, un autre sans-abri se trouvait sur les lieux lors de la découverte. Interpellé, ce dernier nie les faits pour lesquels il a été inculpé et parle d'une tierce personne. La chambre du conseil de Bruxelles a décidé de prolonger sa détention préventive le 9 août dernier, toujours selon Sudinfo.

Le média précise encore que les enquêteurs ont découvert un bidon vide ayant contenu un produit chimique ainsi qu'une barre de fer ensanglantée sur le chantier.