Une nouvelle occupation de sans-papiers voit le jour à Molenbeek-Saint-Jean

Une nouvelle occupation de sans-papiers dénommée "La Casita" a été ouverte lundi avenue Joseph Lemaire à Molenbeek-Saint-Jean, selon un porte-parole du groupe.

Une nouvelle occupation de sans-papiers voit le jour à Molenbeek-Saint-Jean
©BELGA
Belga

La police de Bruxelles-Ouest a constaté mercredi matin que le bâtiment était bien occupé et en a informé la Commune. Une intervention a eu cours à l'adresse dans l'après-midi à la suite de l'appel d'un riverain. La police locale tient à souligner qu'il n'est aucunement question d'une expulsion à ce stade. Le lieu appartient à un propriétaire privé et cela nécessiterait une procédure judiciaire préalable.

La Casita accueille pour l'instant une trentaine de femmes et d'hommes qui sont sans-papiers pour beaucoup de longue date. Ils sont majoritairement originaires d'Afrique du nord. Certains sont des anciens grévistes de la faim issus de l'occupation de l'ULB (Université Libre de Bruxelles) qui cherchaient à se loger. "On demande un accès légal au marché du travail et on s'inscrit dans la lignée des mouvements pour la régularisation, mais on voudrait également signer une convention d'occupation temporaire avec le propriétaire Home Invest Belgium", explique le porte-parole du groupe.

La Commune de Molenbeek-Saint-Jean endosse généralement un rôle de médiateur dans ces cas de figure. Pour l'occupation "Zone neutre" qui a ouvert fin août dans l'ex-KBC située avenue du Port, le Cabinet de la bourgmestre Catherine Moureaux fait écho de travaux prévus à compter de fin septembre voire début octobre pour un projet immobilier de bureaux et de logements.

Un porte-parole des occupants avance en avoir entendu parler, mais remarque n'avoir encore rient reçu d'officiel en rapport. Il ajoute qu'une journée Portes ouvertes a été organisée ce mercredi pour faire connaissance avec le voisinage. Une seconde manifestation jusqu'à l'Office des Étrangers est en pourparlers pour le 15 septembre. Le nom du groupe fait référence à la zone neutre établie à proximité de l'église du Béguinage par le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Sammy Mahdi afin de nouer un dialogue avec les quelque 430 personnes sans-papiers qui ont observé une grève de la faim du 23 mai au 21 juillet. Les occupants veulent poursuivre la lutte de ces derniers pour obtenir de nouveaux critères de régularisation et demande un accès élargi au permis A pour pouvoir travailler.

Un porte-parole des anciens grévistes de la faim remarque que les 3 occupations à l'église du Béguinage et sur les sites universitaires de l'ULB et de la VUB (Vrije Universiteit Brussel) sont toujours actives, même si elles ont diminué en taille. Il ajoute que les demandes de régularisation ont pratiquement toutes été introduites et que le collectif devrait bientôt avoir des retours concernant des premières réponses, envoyées individuellement.