100 bus De Lijn vandalisés dans la nuit de lundi à mardi: "Du jamais-vu"

Des pneus ont été crevés et des soupapes d’échappement coupées. La circulation a été interrompue.

A.F. avec Belga
100 bus De Lijn vandalisés dans la nuit de lundi à mardi: "Du jamais-vu"
©Montage DR

Le service des bus de De Lijn a progressivement repris mardi après-midi en province de Limbourg. Plus tôt dans la journée, la circulation était chaotique. En cause : 100 bus avaient été vandalisés dans la nuit de lundi à mardi.

"Nous avons été victimes de cas de vandalisme dans trois dépôts. Il s'agit de ceux de Hasselt, Winterslag à Genk et à Beverlo. Les soupapes d'échappement ont été coupées, rendant la circulation des bus impossible sur l'ensemble de la province durant toute cette journée", expliquait Karen Van der Sype, porte-parole de De Lijn. Des pneus ont également été crevés.

Les conducteurs ne s’en sont dans un premier temps pas rendu compte. Ce n’est qu’une fois sur la route qu’ils ont constaté les dégâts, les obligeant à faire demi-tour aux différents dépôts. La police est sur place et une enquête est en cours afin de retrouver les coupables.

Une enquête est en cours

"Presque tous les véhicules sont à nouveau opérationnels", a précisé Karen Van der Sype, mardi après-midi. "Lorsque les premiers bus sont sortis des dépôts mardi à l'aube, les chauffeurs ont constaté que leurs pneus étaient plats", avait indiqué la porte-parole de De Lijn en matinée.

Cet acte de vandalisme sans précédent dans le Limbourg a touché toute la province. Plusieurs zones de police ont été mobilisées pour tenter de retrouver les responsables.

La police a ouvert une enquête. Les équipes techniques de la société flamande ont réparé ou remplacé les pneus endommagés, permettant donc aux chauffeurs de bus de reprendre la route.

Mardi en fin de journée, la circulation des bus revenait tout doucement à son rythme normal.

100 bus De Lijn vandalisés dans la nuit de lundi à mardi: "Du jamais-vu"
©DR