En burn-out depuis près d'un an, le bourgmestre de Forest continue de percevoir son salaire de 8.500 euros brut par mois

Certains élus ont décidé d'interpeler le conseil communal.

En burn-out depuis près d'un an, le bourgmestre de Forest continue de percevoir son salaire de 8.500 euros brut par mois
©Belga
La Rédaction

C'est une histoire qui fait beaucoup de bruit du côté de Forest. Depuis près d’un an, le bourgmestre Ecolo Stéphane Roberti est en congé maladie en raison d'un burn-out. Malgré son absence prolongée, ce dernier continue de percevoir son salaire, selon les termes d’un accord passé au sein de la majorité. Soit plus de 8.500 euros par mois, qui précisons-le, ne sont pas pris en charge par la mutuelle. Par ailleurs, son certificat médical vient une nouvelle fois d'être prolongé jusqu’au 17 janvier.

Une situation que plusieurs élus considèrent comme inadmissible, de fait certains ont décidé d'interpeller le conseil communal à ce sujet. Parmi ces derniers, Laurent Hacken, conseiller communal cdH. "On ne s'imagine même plus qu'il puisse revenir parce qu'il aura raté tellement de choses. Devoir tout rattraper serait contre-productif", a-t-il confié à nos confrères de la RTBF. Le conseiller demande à ce qu'une solution soit rapidement trouvée.

De son côté, Marie Lecocq, coprésidente de la régionale Ecolo bruxelloise, explique que la commune ne fait que respecter "les prescrits légaux". Néanmoins, l'écologiste considère qu'il serait utile de changer la loi “pour garantir aux mandataires un accès égal au droit au congé maladie, tout en permettant un remplacement ‘en titre’ au sein des Collèges”. De fait, puisque la loi ne permet pas de payer deux bourgmestres au sein d'une même commune, la deuxième échevine Mariam El Hamidine (Ecolo), qui remplace M. Roberti depuis près d'un an, continue de son côté de percevoir son salaire d’échevine, soit environ 25% moins élevé que celui de monsieur Roberti.