Le gouvernement bruxellois octroie un budget complémentaire de 7,6 millions pour l'offre d'aide et de soins

Le gouvernement bruxellois octroie un budget complémentaire de plus de 7,6 millions d'euros à Iriscare pour développer l'offre d'aide et de soins en 2022.

Le gouvernement bruxellois octroie un budget complémentaire de 7,6 millions pour l'offre d'aide et de soins
©BELGA

Ce montant correspond à la hauteur de la norme de croissance de quelque 2% attribuée à l'opérateur public bicommunautaire par les ministres bruxellois en tant que collège réuni de la Commission Communautaire commune pour mettre en œuvre de nouvelles politiques durant l'année prochaine. Près de 4 millions d'euros du montant global sera réservé à l'accueil et la prise en charge des dépendances. Cela permettra notamment de renforcer, dans les maisons de repos et maisons de repos et de soins, le personnel (kinésithérapeutes, ergothérapeutes,...) chargé de la réactivation de tous les résidents ou de ceux qui en ont le plus besoin (2.638.000 euros), de soutenir la garde à domicile pour les personnes âgées (479.000 euros) et de refinancer les centres de soins de jour (204.000 euros).

Un budget de 1.872.000 euros a été réservé au secteur de la santé mentale et de la revalidation pour améliorer l'offre de soins. Cela comprend, par exemple, l'amélioration de l'accessibilité financière d'un séjour en maison de soins psychiatriques pour les bénéficiaires (710.000 euros), le refinancement des conventions de rééducation fonctionnelle (622.000 euros) mais aussi la création de 20 nouvelles places en 2022 dans les initiatives d'habitations protégées (87.000 euros).

Dans le secteur des personnes en situation de handicap, 1.127.000 euros serviront à renforcer les initiatives de répit pour des familles d'enfants gravement malades ou handicapés (714.000 euros), ce qui permettra à des familles supplémentaires de faire une pause en sachant que leurs enfants sont entre de bonnes mains. Par ailleurs le montant servira également pour l'extension du nombre de places agréées d'un centre de jour, ce qui leur permettra d'accueillir 10 à 15 bénéficiaires supplémentaires (106.000 euros).

Enfin, la prévention et la première ligne de soins se verront crédités de 611.000 euros supplémentaires Ce budget permettra notamment le financement d'une équipe minimale de salariés afin d'assurer l'accueil et le fonctionnement de centres de planning familial.

Pour le ministre de la Santé, Alain Maron, "plus qu'une dépense, cette norme de croissance est un investissement pour la santé et le bien-être des bruxellois".