Inauguration de panneaux solaires sur les toits des hôpitaux Brugmann et reine Fabiola

3.000 mètres carrés, siot douze terrains de tennis, de panneaux solaires recouvrent les toits des hopitaux.

Inauguration de panneaux solaires sur les toits des hôpitaux Brugmann et reine Fabiola
©BELGA

Les autorités du centre hospitalier universitaire (CHU) Brugmann et de l'Hôpital Universitaire Des Enfants Reine Fabiola (HUDERF) ont inauguré vendredi, dans le cadre de la semaine européenne de l'énergie durable, 2.000 panneaux photovoltaïques sur leurs toits. Les panneaux ont été produits en Belgique et couvrent une surface de près de 3.000 mètres carrés, soit l'équivalent de 12 terrains de tennis.

Ce projet s'inscrit dans le sillage d'une série d'initiatives prises au cours des 20 dernières années pour réduire l'impact environnemental des deux hôpitaux. Soutenu par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) à hauteur de 172.500 euros, il affiche un coût total de 725.000 euros, mais devrait permettre une économie annuelle en énergie d'environ 100.000 euros. La cogénération au gaz déjà en place permet d'économiser jusqu'à 1 million d'euros par an, mais la facture énergétique reste de l'ordre de 3 millions d'euros par an.

La production d'électricité attendue par ces panneaux est de 536 MWh/an, ce qui représente environ 3% de la consommation totale du site d'Horta, soit l'équivalent de la consommation électrique de 180 ménages bruxellois. Grâce à la réduction de 212.000 tonnes de CO2, les hôpitaux espèrent également réduire leur empreinte carbone de 2%.

Dirk Thielens, directeur général de l'Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola, estime que "l'utilisation rationnelle de l'énergie et le réchauffement climatique sont deux énormes défis auxquels nous sommes tous confrontés. En tant qu'institution de santé publique, nous devons faire tout notre possible pour réduire l'impact de notre mission de soins sur la population. Chaque petit geste compte, et la meilleure énergie est celle que nous n'utilisons pas".

Depuis 2003, sept nouveaux bâtiments ont été construits sur le site Horta. Après la mise en service des deux premiers, une grande augmentation de la consommation d'énergie a été détectée. Un audit réalisé par Bruxelles Environnement en 2006 a servi de base pour réviser la performance énergétique des édifices: amélioration de l'isolation, installation de systèmes de récupération d'énergie, mise en oeuvre d'une comptabilité énergétique, utilisation de l'air froid en hiver pour refroidir la salle des serveurs informatiques ...

"Le potentiel d'optimisation de la consommation d'énergie dans les hôpitaux est très important", remarque Caroline Franckx, directrice générale du CHU Brugmann. "Il est non seulement de notre responsabilité de soigner les patients, mais aussi de contribuer de manière plus globale à la santé de tous, en participant activement aux efforts visant à limiter le réchauffement climatique. Notre motivation est à la fois économique et citoyenne. Nous voulons mettre en place des projets exemplaires".