Les syndicats mènent une action de protestation lors du Te Deum lundi matin

Les syndicats de police se mobilisent lundi matin lors du Te Deum, qui se tient traditionnellement à l'occasion de la fête du roi à la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule à Bruxelles.

Belga

Ils entendent protester contre la révision de l'organisation des fins de carrière et contre le blocage des négociations sur une revalorisation salariale. Le manque de moyens pour les services de polices est également source de mécontentement. Des actions sont prévues tous les jours de la semaine. Les syndicats avaient d'abord annoncé qu'il s'agirait d'actions de contrôles pointilleuses, comme celle qui a eu lieu dans les aéroports de Charleroi et Zaventem le mois dernier.

Joery Dehaes, secrétaire d'ACV (CSC) Politie, affirme que l'action au Te Deum n'est que le "coup d'envoi" d'une longue série d'actions. Les syndicats n'ont pas encore révélé en quoi consisteront les autres actions. Vincent Houssin, président de VSOA (SLFP) Politie, affirme que les actions iront "crescendo en fonction de la volonté des autorités politiques de nous écouter".

Carlo Medo, président de la NSPV (SNPS), souligne que les policiers en ont "assez" que leur profession ne soit toujours pas mieux considérée. "Tout le monde parle de progrès, mais nous ne voyons que régression. En nous faisant entendre au Te Deum, nous voulons montrer au gouvernement que nous sommes toujours là."

Il regrette également que les syndicats servent de boucs émissaires lorsque ces actions gênent les citoyens. "Mais les gens doivent aussi se rendre compte qu'une société sûre coûte de l'argent. Il est grand temps que les décideurs politiques disent maintenant où ils en sont".