Faille de Bruvax: plus de plage horaire disponible cette semaine au Parlement bruxellois pour auditionner le ministre Maron

Aucune plage horaire n'était encore disponible cette semaine au parlement bruxellois pour entendre le ministre de la Santé Alain Maron au sujet de la réservation des vaccinations sur la plate-forme Bruvax, a affirmé jeudi soir le président de la commission de la commission de la Santé du parlement bruxellois, le socialiste Ibrahim Dönmez.

Faille de Bruvax: plus de plage horaire disponible cette semaine au Parlement bruxellois pour auditionner le ministre Maron
©IPM
Belga

Dans un communiqué adressé à l'agence Belga, M. Dönmez a précisé avoir bien accusé réception des demandes d'un membre de la commission mais que "malheureusement, vu les travaux budgétaires en cours, aucune plage horaire n'était disponible cette semaine".

"Toutefois, vu la gravité du sujet (potentielle violation de données à caractère personnel sur la plateforme bruxelloise de réservation de vaccination Bruvax), j'avais déjà informé le cabinet du ministre que la Commission souhaiterait entendre celui-ci à ce sujet, et ce, malgré qu'au regard du règlement du parlement, nous n'étions pas dans les conditions pour réunir une commission. Ceci en toute transparence avec les membres de la commission, dont les membres MR de la commission que je préside", a souligné M. Dönmez.

Le président de la commission de la Santé a ajouté qu'au regard des dernières décisions du Codeco, il avait décidé de convoquer une Commission jeudi prochain, le 25 novembre, à 14h00 pour faire le point sur la situation sanitaire plus spécifiquement en Région bruxelloise. "Et nous aurons certainement l'occasion d'aborder la question de Bruvax", a-t-il ajouté.

Un président de commission doit respecter le règlement comme il se doit dans un État de droit, a-t-il conclu.

Plusieurs groupes de l'opposition parlementaire ont réclamé l'audition du ministre Alain Maron au parlement bruxellois à la suite d'informations faisant état de violations potentielles des règles de respect de la vie privée via la plate-forme de vaccination Bruvax. Depuis mardi, le ministre s'est dit "évidemment" prêt à répondre positivement à toute demande du parlement à ce sujet.

Sur le même sujet