Le CPAS d’Anderlecht en grève ce vendredi

Le personnel dénonce des charges de travail qui sont devenues trop importantes.

Le CPAS d’Anderlecht en grève ce vendredi
Egli Charlotte

Le personnel du service social du CPAS d’Anderlecht fera grève toute la journée vendredi pour dénoncer la lourdeur de ses conditions de travail, ont annoncé mercredi les trois organisations syndicales CSC, CGSP et SLPF qui soutiennent le mouvement.

Une manifestation sera organisée à 09 h 00 par les grévistes, devant le bâtiment principal du CPAS, situé avenue Raymond Vander Bruggen, pour faire entendre leurs revendications.

Les syndicats et travailleurs dénoncent une charge de travail devenue trop importante. Ils avancent qu’un assistant social doit gérer à lui seul souvent plus de 200 dossiers, alors que leurs collègues n’en auraient qu’une centaine dans les autres CPAS de taille similaire.

Ils mettent en cause une pénurie structurelle de personnel.

Selon les syndicats, il manque actuellement une douzaine de personnes, principalement des assistants sociaux, au CPAS d’Anderlecht.

" Ces dernières années, on a assisté à un véritable exode du personnel", ont observé les syndicats dans leur communiqué. "Au cours des deux dernières années, plus de 25 assistants sociaux ont démissionné. Au cours des trois derniers mois, cinq assistants sociaux ont été recrutés, mais entre-temps, d'autres ont démissionné ."

Plusieurs concertations ont été organisées ces derniers mois entre les syndicats et la direction du CPAS.

Des mesures ont été prises, mais les travailleurs et leurs représentants estiment qu’elles ont été insuffisantes, car elles ne sont pas parvenues à recréer de bonnes conditions de travail, nécessaires pour fournir un travail social de qualité au public anderlechtois.