Violences à Bruxelles, l’heure du bilan: "Je ne tolérerai jamais que la ville soit prise en otage par des casseurs"

Neuf policiers ont été blessés lors de la manifestation contre les mesures sanitaires. De nombreux casseurs seront encore arrêtés.

Les stigmates des débordements survenus lors de la manifestation contre les mesures sanitaires étaient encore bien visibles dans les rues de Bruxelles ce lundi. Des scènes dignes de guérilla urbaine circulent sur les réseaux sociaux, avec des voitures de police détruites et des magasins pillés. On peut ainsi voir une voiture banalisée...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet