Après quelques affrontements entre la police et les manifestants, la marche contre les mesures sanitaires s'est terminée au Cinquantenaire (vidéos)

Les forces de l'ordre ont été déployées en nombre pour la manifestation contre les mesures sanitaires, qui s'est terminée avec l'intervention de la police pour disperser la foule.

La Rédaction avec Belga

Plusieurs milliers de personnes, 8000 selon les estimations de la police, se sont rassemblées ce dimanche à Bruxelles, à la gare du Nord, pour protester contre les mesures sanitaires, le Covid Safe Ticket et une éventuelle obligation vaccinale. Une manifestation s'était déjà tenue le 21 novembre et avait réuni 35.000 personnes, selon la police. La protestation avait été émaillée de violences. Les manifestants espèrent que leur protestation se déroulera dans le calme cette fois, la police se tient toutefois prête à agir.

"Nous voulons une approche démocratique de cette crise et non dictatoriale", avaient déclaré les organisateurs avant la manifestation. "Les mesures prises, comme le Covid Safe Ticket, sont contraires à nos droits fondamentaux et discriminatoires. Le virus n'est pas maîtrisé mais la population, elle, l'est." La marche a commencé à 13h, et les manifestants se sont dirigés vers le Cinquantenaire. À la tête du cortège se trouvaient des délégations de pompiers et de soignants, qui s'érigeaient contre une obligation vaccinale.

Revivez l'évolution de la manifestation ci-dessous:

17h05

Quelques personnes se trouvent encore dans les rues autour du Cinquantenaire, où la police s'est répartie pour mettre un terme définitif à la manifestation. La situation s'est donc calmée.

16h49

Toujours présente au Cinquantenaire, la police fait encore face à quelques dizaines de perturbateurs qui ne sont pas prêts à quitter les lieux et essuient des insultes. Certains groupes de police n'hésitent pas à charger pour disperser les derniers manifestants. La situation reste tendue aux abords du parc.

16h37

La police montée se réunit aux abords du Cinquantenaire et se prépare à une éventuelle nouvelle charge des manifestants.

16h20

Les manifestants toujours présents sont maintenant au Cinquantenaire, où certaines personnes interpellent encore les policiers, qui font toujours barrage. La situation générale semble cependant se calmer.

16h11

La police a lancé l'assaut pour disperser les manifestants encore présents. Les forces de l'ordre avancent en rang, et utilisent toujours les canons à eau.

16h05

De nombreux pétards retentissent et des feux d'artifices sont tirés en direction des forces de l'ordre.

15h57

La situation est toujours tendue. La police va charger les manifestants et procéder à des arrestations.

15h45

La foule a été fortement dispersée par les gaz lacrymogènes utilisés en grande quantité.

15h37

La police appelle les manifestants à quitter les lieux en diffusant dans un haut-parleur un message annonçant la fin de la manifestation. Mais les participants ne semblent pas prêts à s'en aller et continuent à faire face aux forces de l'ordre en scandant "Liberté, liberté". Certains policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes envers les personnes agressives.

15h30

Quelques manifestants énervés s'approchent des agents de police, toujours déployés face aux participants. La plupart du cortège reste cependant à quelques mètres de distance. L'ambiance est tout de même "chaude", et des projectiles sont envoyés vers les forces de l'ordre.

15h15

La police a dressé un barrage pour empêcher le passage des manifestants près de la place Schuman, ce qui a provoqué quelques altercations. Les forces de l'ordre ont alors déployé les canons à eau pour contrer un groupe de manifestants en colère. Des pétards sont également jetés.

15h05

La situation a commencé à devenir tendue, entre certains manifestants d'abord, puis envers la police, aux alentours de la Rue de la Loi.

Manifestation contre les restrictions sanitaires, Bruxelles, 5 décembre 2021

Sur le même sujet