Propriétaires à Anderlecht depuis 2 ans, ils ne peuvent toujours pas utiliser leur jardin

Marion, Thierry et leurs voisins habitent Anderlecht depuis deux ans, seulement, l'entreprise de construction n'a toujours pas terminé le chantier du jardin.

Propriétaires à Anderlecht depuis 2 ans, ils ne peuvent toujours pas utiliser leur jardin
©DR
Sylvain Anciaux
La rue de l'Ode à Anderlecht semble, à priori, tout à fait normale. Située à deux pas du Peterbos, elle a été créée il y a quelques années pour y accuillir 70 nouvelles maisons construites par la société Matexi. Marion Souweine, la trentaine, s'y est installée en décembre 2019 dans le but d'y fonder une famille et que son deuxième enfant à venir puisse profiter d'un jardin. Seulement voilà, deux années ont passé depuis l'emménagement, et son second bambin n'a toujours pu explorer le monde des vers de terre, pissenlits et petits oiseaux venus...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité