Plaisirs d'hiver: deux chalets fermés pour non-respect des règles sanitaires

L'exclusion devrait durer 24 heures, mais Delphine Houba précise qu'elle pourrait être définitive en cas de récidive.

Plaisirs d'hiver: deux chalets fermés pour non-respect des règles sanitaires
©BAUWERAERTS DIDIER

Technique de dissuasion ou réelles promesses, cette fois, ça y est, la réponse est tombée. Delphine Houba (PS) a annoncé ce mardi à nos confrères de Sudpresse la fermeture de deux chalets pour non-respect des mesures sanitaires. Pour rappel, tout consommateur souhaitant faire des achats auprès des commerçants dans les chalets doit se munir d'un bracelet distribué par l'organisation, celui-ci garantissant la possession d'un Covid Safe Ticket ou d'un test négatif. Ce sont les commerçants qui sont chargés de contrôler si leur client est bien en possession du précieux sésame, ce qui, pour les deux chalets ici concernés, n'était pas le cas.

Après la fermeture de deux chalets par ses équipes, Delphine Houba maintient son argumentation. "Les règles sont les mêmes pour tout le monde quoi que vous vendiez car on est dans une crise sanitaire sans précédent(...) La Ville prend ses responsabilités en organisant Plaisirs d'Hiver mais il faut jouer le jeu." Si l'échevine n'a pas communiqué le nom des deux commerçants exclus, elle confirme bien qu'il s'agit d'une fermeture temporaire, probablement de 24 heures, comme elle l'avait annoncé sur son compte Twitter vendredi dernier. "J'espère ne pas en arriver là mais si ça ne suffit pas, on se réserve le droit de les fermer définitivement mais ce n'est pas le but" confie-t-elle à nos confrères de Sudpresse.