Les chauffeurs Uber peuvent reprendre le travail, sans tarif plancher

Le gouvernement bruxellois s’est accordé sur une solution temporaire, en attendant le plan taxi en 2022.

Les chauffeurs Uber peuvent reprendre le travail, sans tarif plancher
©BELGA
Les observateurs imaginatifs ont presque pu apercevoir de la fumée blanche sortir du toit du cabinet de Rudi Vervoort, rue Ducale, ce jeudi. Le gouvernement bruxellois peut souffler. Plusieurs centaines de chauffeurs Uber, privés de travail après un arrêt de la cour d'appel de Bruxelles, vont pouvoir reprendre leurs courses jusqu'au mois de juin 2022. À cette date, le plan taxi définitif doit...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité