Ville de Bruxelles : les règles de stationnement sont sur le point de changer

L'ensemble du territoire de la Ville sera soumis à partir du 1er mai prochain à un nouveau règlement de stationnement. Ainsi en a décidé lundi soir le conseil communal.

Ville de Bruxelles : les règles de stationnement sont sur le point de changer
©BELGA

Les principaux changements ont trait à la durée du règlement appliqué jusqu'à 21h - comme dans plusieurs communes voisines - et non plus 18h; et au tarif de la carte de riverain en hausse pour le deuxième véhicule du ménage (110 euros au lieu de 50). Ce sésame sera supprimé pour le troisième véhicule.

Pour la première voiture du ménage, le tarif restera fixé à 10 euros. Cette carte de riverain donne toujours le droit aux habitants de se garer dans leur secteur de ville.

Les quartiers de Haren et Neder-Over-Heembeek, qui échappent jusqu'à présent au règlement de stationnement en voirie, seront classés en zone bleue (disque obligatoire sauf pour les riverains); le stationnement de longue durée sera découragé; celui hors voirie encouragé et de l'espace sera libéré pour plus de verdure, de terrasses et d'espace pour les piétons et les cyclistes.

Sur le plan tarifaire, il y aura aussi du changement dans certains quartiers fréquentés: le pentagone, la zone entourant l'avenue Louise et dans le quartier européen, entre Arts-Loi et le rond-point Schuman, autrefois des zones vertes, deviendront des zones grises, dans lesquels les tarifs de stationnement sont plus élevés: 2 euros pour la première heure, 3 euros pour chacune des trois heures suivantes et 1,5 euros pour la dernière demi-heure.

Le stationnement en zone verte, d'une durée illimitée coûte 1 euro pour la première heure, 2 euros pour la deuxième, et 1,5 euro pour toutes les heures supplémentaires. La ville de Bruxelles souhaite ainsi décourager le stationnement de longue durée dans le centre-ville et encourager les conducteurs à utiliser les parkings publics.

Les riverains qui souhaitent recevoir une personne (famille ou entrepreneur, par exemple) peuvent également leur permettre de stationner près de chez eux grâce au système de carte visiteur. Chaque Bruxellois(e) aura droit à 10 cartes visiteur gratuites l'an prochain. Lorsque leur détenteur les aura utilisées, il pourra en demander 100 autres pour 2,5€ par 4h30. La demande et l'utilisation de ces cartes se fait entièrement en ligne.

Les personnes travaillant sur le territoire de la Ville de Bruxelles peuvent utiliser le système de carte professionnelle par l'intermédiaire de leur employeur.

Les personnes qui n'ont ni carte de stationnement résident, ni carte visiteur, ni carte professionnelle devront payer pour se garer en rue dans les zones verte, grise et rouge, ou se garer pour un maximum de 2 heures en zone bleue (en plaçant alors le disque de stationnement). Le paiement peut être effectué via l'horodateur, le numéro 4411 ou l'une des nombreuses applications disponibles sur smartphone.

Pour le secteur Heysel-Verregat, le dimanche sera aussi concerné. La Place Bockstael devient une zone rouge: aucune carte de stationnement n'y sera valable entre 10h et 18h. Le stationnement y sera payant et limité à 2 heures sans exception pour garantir une plus grande rotation dans ce quartier très fréquenté.

En réglementant les places de stationnement, la Ville de Bruxelles veut faire un meilleur usage du nombre limité de places.

Dans les différents secteurs où il existe des parkings publics, le stationnement sera limité à quatre heures et demie via une zone grise. De cette façon, les visiteurs seront encouragés à se garer dans un parking public, conformément à l'ordonnance régionale et aux règles déjà d'application dans les communes avoisinantes comme Ixelles et Saint-Gilles.

Les personnes porteuses de handicap pourront toujours stationner gratuitement et sans limitation dans les zones grises, vertes et bleues.

Enfin, le prix de l'abonnement à un box vélo passera de 60 euros à 10 euros par an à partir du 1er mai.

Sur le même sujet