Deux Néerlandais poursuivis pour un braquage à l'explosif pour un butin de 350.000 euros

Les malfrats ont fait exploser un distributeur de billets avec du gaz. L'explosion a causé un incendie et provoqué des dégâts matériels considérables.

Deux Néerlandais poursuivis pour un braquage à l'explosif pour un butin de 350.000 euros
©JC Guillaume
Belga

Le procès de deux ressortissants néerlandais, tenus pour responsables de l'attaque à l'explosif d'un distributeur de billets bpost, survenue le 14 janvier 2020 à Zaventem, s'ouvrira mercredi devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Les auteurs ont réussi à s'enfuir avec un butin estimé à 350.000 euros. D'après bpost, toutes les cassettes d'encre ont été activées lorsque les coffres ont été retirés, ce qui aurait rendu l'argent inutilisable.

Le casse à l'explosif du distributeur du bureau de poste, situé sur la chaussée de Louvain à Zaventem, en Brabant flamand, a eu lieu le 14 janvier 2020 vers 04h30 du matin. Les malfrats ont fait exploser un distributeur de billets avec du gaz. L'explosion a causé un incendie et provoqué des dégâts matériels considérables. Un pan du mur latéral du bâtiment a même été soufflé.

Quelques semaines plus tard, le 6 février, un distributeur de billets du bureau de poste de la chaussée de Ninove à Dilbeek a, à son tour, été attaqué à l'explosif. Là aussi, les dommages subis par le bureau ont été considérables. L'enquête a révélé qu'il s'agissait également d'une explosion de gaz.

L'enquête a par ailleurs montré que les deux explosions pouvaient, selon toute vraisemblance, être liées à la même organisation. Les recherches d'ADN sur les traces et les objets laissés sur les lieux ont également permis d'identifier deux suspects de nationalité néerlandaise. Ceux-ci ont été interpellés aux Pays-Bas et livrés à la Belgique.

"Pour ce qui est des faits commis à Zaventem, la chambre du conseil de Bruxelles les a renvoyés, le 30 novembre, devant le tribunal correctionnel", a indiqué lundi le parquet de Hal-Vilvorde. "En ce qui concerne les faits commis à Dilbeek, ils ne sont pas poursuivis car il n'y a pas de preuves suffisantes pour les inculper."

Sur le même sujet