Un commissaire de police jette son amende dans la rue

Les faits sont punissables non seulement d'une amende de 58 € pour ce qui concerne le stationnement sur un emplacement de livraison, mais également d'une sanction administrative communale de maximum 350 € pour le jet de contravention par terre...

Un commissaire de police jette son amende dans la rue
©JC Guilllaume

Ce sont nos confrères de La Capitale qui publient cette information. La scène a eu lieu ces dernières semaines, rue Van Artevelde, à Bruxelles. "Un policier de la zone Bruxelles Capitale / Ixelles a d'abord dû mettre une contravention sur le pare-brise de la voiture de son commissaire divisionnaire parce qu'il était stationné sur une zone de livraison. Par curiosité, il a ensuite orienté une caméra de surveillance sur la Peugeot 208 de son commissaire divisionnaire, histoire de voir sa réaction en découvrant la contravention et il a été stupéfait du résultat" peut-on lire dans le quotidien.

Des amendes cumulées à plusieurs centaines d'euros

La source de La Capitale détaille les faits. "On voit le commissaire divisionnaire déposer ses affaires sur la banquette arrière, s'emparer de la contravention et la jeter immédiatement par terre tout en faisant mine de rouvrir sa portière arrière pour masquer ce geste peu approprié au vu de son devoir d'exemplarité. Par peur des représailles, le policier qui l'avait verbalisé n'aurait finalement pas osé lui envoyer la demande de paiement de l'amende, mais il aurait à la place filmé la séquence du jet de contravention en rue et l'aurait diffusée en interne à un certain nombre de collègues".

Pour la "simple" infraction de se stationner sur un emplacement, le fonctionne encourt une amende de 58 euros. Mais la sanction administrative communale (SAC) peut s'élever à 350 euros en ce qui concerne le jet du petit papier rose par terre. Une sanction en interne pourrait également être infligée, comme pour celui qui l'a diffusée ! Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale Ixelles, informe que le commissaire divisionnaire sera convoqué chez le chef de corps. L'officier en question plaiderait pourtant avoir voulu jeter le papier dans sa voiture, plutôt que dans la rue.