Fix My Street a le vent en poupe à Bruxelles : 23% d’utilisateurs en plus en 2021, 83% des incidents résolus

Au total, 75.784 incidents ont été signalés au cours de l’année 2021 via l’application bruxelloise.

Fix My Street a le vent en poupe à Bruxelles : 23% d’utilisateurs en plus en 2021, 83% des incidents résolus
©D.R.
La rédaction

En place depuis 2013, l'application de signalement des problèmes "Fix My Street" semble, après un timide démarrage, avoir désormais le vent en poupe. Dans un communiqué ce jeudi, Bruxelles Mobilité indique que 75.784 incidents ont été signalés au cours de l'année 2021. "83,94% de ces incidents ont été résolus dans le courant de l'année grâce à la collaboration entre les citoyens et l'administration."

Le nombre d'utilisateurs est également en augmentation. "En 2021, un total de 8629 utilisateurs ont fait part de 75784 défectuosités de l'espace public, soit une augmentation de 23,03% du nombre d'utilisateurs et de 7,59% du nombre de signalements. Chaque utilisateur signale une moyenne de 2,8 incidents. Les signalements ont été réalisés par une proportion de 73% primo utilisateurs. L'application (sur IOS ou Android) a été téléchargée 5644 fois en 2021", détaille l'administration régionale, qui indique que les délais de résolution ont été réduits.

La solution Fix My Street permet pour rappel aux citoyens et administrations de signaler tout incident dans l’espace public bruxellois, via un site web ou une application.

"Fix My Street est un exemple de plus de ce que la technologie peut apporter pour transformer le quotidien des Bruxellois", se réjouit Bernard Clerfayt (Défi), ministre bruxellois en charge de la Transition numérique.

Parmi les catégories de signalements les plus représentées, on retrouve : la propreté publique (56,1%), les voiries (18,63%), la signalisation (8,46%) et le mobilier urbain (8,06%). Depuis 2021, une fonctionnalité permet de signaler les problèmes liés aux besoins des personnes à mobilité réduite. "La rue appartient à tout le monde, nous en sommes tous et toutes utilisateurs et grâce à Fix My Street, nous pouvons aussi y être acteurs", commente la ministre bruxelloise de la mobilité, Elke Van den Brandt (Groen).

Depuis la mise en place de la plate-forme en 2013, 338.385 incidents ont été réglés.

Sur le même sujet