Qualité de l’air: Bruxelles tousse, les écoles suffoquent

Une étude a calculé la concentration de dioxyde d’azote dans l’air bruxellois, et les résultats ne sont pas bons.

Sylvain Anciaux et Mathieu Ladevèze
Qualité de l’air: Bruxelles tousse, les écoles suffoquent
©BELGA

Ce jeudi paraissait un rapport sur la qualité de l’air en région bruxelloise. Il présentait les résultats d’une étude soutenue par les 19 communes bruxelloises et Bloombergs Philanthropies. Et, sans surprise, les résultats ne sont pas bons dans la troisième ville la plus embouteillée d’Europe.

Toutes les écoles où Bruxelles Environnement et l'ASBL Les Chercheurs d'air ont mené leur étude sur la qualité de l'air présentent une concentration en dioxyde d'azote (NO2) supérieure aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour Pierre Dornier, président de l'ASBL Les Chercheurs d'air, le politique peut frapper plus fort. "Au vu des résultats, la LEZ n'est pas suffisante. Elle ne va pas assez vite. Nous, on demande la sortie du moteur diesel en 2025 et du moteur thermique en 2030." Pour le cabinet Maron, c'est un "non" catégorique. "La force de la LEZ, c'est d'envoyer un signal à long terme, elle donne des délais aux particuliers et aux entreprises pour préparer leur transition." Pour rappel, 60 % des émissions de NO2 proviennent du trafic routier à Bruxelles.

Les plus jeunes, premières victimes

D'octobre 2020 à octobre 2021, les chercheurs ont pris des mesures dans 134 sites, dont 67 écoles et deux crèches. Toutes les écoles dépassent le seuil fixé par l'OMS, soit dix microgrammes par mètre cube sur la moyenne annuelle, ce qui présente de grands risques pour la santé selon l'OMS. "Les enfants, dont l'organisme est en développement, sont particulièrement vulnérables à cette pollution. Il n'est ni normal ni acceptable qu'autant d'établissements scolaires soient exposés à des concentrations en NO2 dangereuses pour la santé", explique Pierre Dornier. D'autant plus que le dépassement est important. Certaines écoles, comme l'école communale fondamentale des Tournesols à Saint-Josse ou l'école 6 dite La Nouvelle Vague à Molenbeek, sont trois fois au-dessus du seuil.

Qualité de l’air: Bruxelles tousse, les écoles suffoquent
©IPM Graphics

Le record revient à l'université Saint-Louis, boulevard du Jardin botanique, et ses 52 microgrammes par mètre cube, soit plus de cinq fois au-dessus de la limite conseillée par l'OMS. Le recteur, Pierre Jadoul, appelle à agir. "Que nous dépassions les normes ne me surprend pas. Je n'ai pas encore vu ni analysé les résultats mais il suffit de se balader au-dessus du tunnel botanique pour voir que l'endroit est pollué. […] C'est bien de faire des campagnes de sensibilisation mais, maintenant, on va devoir voir ce qu'il y a lieu de mettre en place pour remédier à ce problème de santé publique, qui dépasse le simple cadre de notre université. […] Nous allons donc voir dans quelles mesures nous sommes en droit d'exiger des mesures de la part de la Région bruxelloise pour remédier à cette situation." Le recteur n'exclut pas d'attaquer la Région en justice.

L’Europe laxiste ?

Et l’université ne serait pas illégitime. De fait, si Bruxelles dépasse le seuil de l’OMS partout, elle dépasse les limites légales européennes "seulement" à deux endroits. L’Europe ayant imposé des limites quatre fois plus larges que l’OMS (soit 40 microgrammes par mètre cube) avant d’infliger des sanctions.

"Toute la Belgique est en effet en situation d'infraction" admet le cabinet Maron, "mais on plaidera auprès de l'Union européenne pour se rapprocher des taux de l'OMS."

À noter que la crise sanitaire a réduit le trafic automobile à Bruxelles, ce qui rend ces résultats encore plus inquiétants. "Malgré le confinement et une réduction du trafic routier, principal émetteur de NO2, l'air de Bruxelles est toujours trop pollué. Il est urgent d'accélérer la mise en place de mesures ambitieuses, telles que le déploiement de nouvelles rues scolaires et le renforcement de la Zone de Basses Émissions pour améliorer la qualité de l'air dans la Région bruxelloise."