Près de 400.000 tests antigéniques réalisés dans les pharmarcies bruxelloises depuis juillet

Quelque 400.000 tests antigéniques rapides ont été réalisés au sein de près de 382 pharmacies participant au projet depuis le mois de juillet 2021, a annoncé mardi l'Union des pharmaciens de Bruxelles (UPB-AVB) dans un communiqué.

Belga
Près de 400.000 tests antigéniques réalisés dans les pharmarcies bruxelloises depuis juillet
©BELGA

La Région bruxelloise enregistre le plus haut taux de tests réalisés en pharmacie, devant la Flandre et la Wallonie. Depuis le 12 juillet 2021, les pharmaciens bruxellois sont autorisés à effectuer des tests antigéniques rapides de dépistage du Covid-19 dans leurs officines. Cela avait été rendu possible grâce à un projet pilote mené durant le premier semestre 2020 dans huit pharmacies de la capitale par l'Association Pharmaceutique Belge (APB) en collaboration avec l'Union des Pharmaciens de Bruxelles (UPB-AVB). Elles étaient alors les premières officines du pays à pratiquer le testing.

"Ce système, d'abord mis en place pour les voyageurs ou les personnes souhaitant participer à des évènements, a ensuite été élargi pour dépister les patients symptomatiques", note l'Union des pharmaciens de Bruxelles.

Depuis le lancement du testing dans près de 382 pharmacies bruxelloises, quelque 400.000 tests ont été réalisés, soit environ 1.250 tests par pharmacie. Les chiffres sont d'environ 700.000 tests pour 1.573 pharmacies en Flandre (soit 445 tests par pharmacie) et de 550.000 tests pour 1.027 pharmacies en Wallonie (soit 536 tests par pharmacie).

"Ces chiffres très élevés ne sont pas surprenants", note Stefaan Timperman, directeur général de l'UPB-AVB. "Les résultats des tests antigéniques sont plus rapides, ce qui constitue un avantage pour les patients. Enfin, 40% de la population bruxelloise n'a pas de médecin traitant, ce qui fait des pharmaciens les principaux conseillers en matière de santé dans la région."

L'APB-AVB remarque une augmentation du nombre de tests hebdomadaires réalisés entre la dernière semaine de décembre et les deux premières semaines de janvier. "On remarque une augmentation du nombre de tests hebdomadaires pour dépister les patients symptomatiques, entre la dernière semaine de décembre, où il était de 2.898, et les deux premières semaines de janvier où il était respectivement de 4.727 et de 4.677", note l'Union des pharmaciens de Bruxelles. "Cette augmentation s'est poursuivie pour atteindre 6.605 durant la troisième semaine de janvier. Des chiffres probablement encore appelés à augmenter puisque les citoyens ont désormais la possibilité de se faire tester gratuitement après un autotest positif et ce, notamment en officine."

L'Union des pharmaciens de Bruxelles se base sur des chiffres publiés par Farmaflux (l'organisme de gestion des données du secteur de la pharmacie).