Sens uniques, piétonnisations...: voici le nouveau plan de circulation du Pentagone de Bruxelles

Dès le 16 août prochain, un nouveau plan de circulation entre en vigueur dans le Pentagone

Romain Masquelier
Sens uniques, piétonnisations...: voici le nouveau plan de circulation du Pentagone de Bruxelles
©JC Guillaume

Après Schaerbeek et Anderlecht, c’est au tour de Bruxelles de présenter son "plan de circulation apaisé" inspiré du plan régional de mobilité Good Move. Et la Ville s’est attaqué au quartier le plus emblématique de la commune, et sans doute le plus congestionné : le Pentagone, à savoir le centre-historique encerclé par la Petite Ceinture.

Comme à Cureghem et à Josaphat-Colignon, le but est d’ "apaiser" (un mot qu’on retrouve souvent côté vert) les quartiers résidentiels en renvoyant le trafic de navetteurs sur les grands axes, ici en l’occurrence la Petite Ceinture. Le tout principalement grâce à des outils assez faciles à mettre en place : des panneaux sens interdits, des changements de sens de circulation et la création de zones à accès limité.

27 nouvelles mesures

À la suite d’un "diagnostic profond", le plan de circulation approuvé par le collège échevinal, où sont représentés socialistes, écologistes et Défi, prévoit 27 nouvelles mesures, avec principalement des mises à sens unique et des piétonnisations. Un plan qui entrera en vigueur le 16 août prochain.

Sens uniques, piétonnisations...: voici le nouveau plan de circulation du Pentagone de Bruxelles
©Ville de Bruxelles

Place de l’Yser, il faudra obligatoirement tourner à droite en venant du quai du Commerce : autrement dit, les automobilistes ne pourront plus continuer vers le quai de Willebroeck.

Seront mises à sens unique la rue du Marché aux Porcs (à partir de la rue Locquenghien vers la rue Lepage), la rue des Foulons (sens unique opposé à hauteur de la rue du Vautour), la place Sainte-Catherine (les automobilistes venant des quais doivent prendre la rue de Laeken), Dansaert (de Van Artevelde au Vieux Marché aux grains) et l’avenue de Stalingrad (sens unique contrarié après réaménagement)

La rue Van Artevelde voit son sens unique inversé entre Dansaert et Six Jetons, tout comme la rue des Ursulines.

Des accès limités sont instaurés à plusieurs endroits : dans le quartier rues de Flandre, d’Ophem et de la Clé, place Fontainas, rue du Marais, rue de la Chapelle, place de la Liberté et rue du Gentilhomme

Un "filtre" (autre mot à la mode) ne laissant passer que les piétons et cyclistes sera instauré rue du Canon et rue du Marais… et également rue Royale ! Le tronçon entre le Botanique et le parc de Bruxelles sera réservé aux bus, trams, cyclistes et services de secours.

En outre, sont également prévus une "continuité piétonne" entre la Porte du Rivage et le square Marguerite Duras (en passe d’être rénové), une piétonnisation partielle de la rue du Rempart des Moines, une nouvelle place sur la borne centrale de la rue de la Senne, la piétonnisation de la place de la Vieille Halle aux Blés et des rues attenantes, la piétonnisation du petit tronçon de la rue Haute entre la rue J.Stevens et le boulevard de l’Empereur, la piétonnisation des rues du Miroir et du Faucon, l’élargissement de la place de Louvain (créant une boucle entre la rue de l’Enseignement et la rue Croix de Fer) et plusieurs piétonnisations autour du Marché au Bois.

Moins de carrefours accidentogènes

Ce schéma permet entre autres de sécuriser douze "Zaca" (pour les profanes comprenez : zone à concentrations d’accidents), que sont les carrefours de la Porte de Flandre, de la place de l’Yser, Pletinckx-Van Artevelde, Dansaert-Van Artevelde, rue des Cendres-Petite Ceinture et rue du Marais-Petite Ceinture, rue Royale-Rue de la Loi, rue de la Régence-rue Bodenbroek ainsi que les carrefours le long du Boulevard du Midi et le long de la Rue de la Fontaine.

Ce plan de circulation n’est d’ailleurs pas unique en son genre au sein de la commune de Bruxelles-Ville. Des expériences similaires de report du trafic de transit sur les grands axes sont en passe d’être menées à Laeken dans deux "quartiers scolaires", à Tivoli et autour de la future place Marsupilami, entre les avenues Houba de Strooper et Jean Sobieski.