Harcèlement sexuel au sein du SPRB: c'est traité à bras le corps, affirme S. Gatz

La problématique du harcèlement sexuel au Service Public de la Région Bruxelloise (SPRB) est traitée à bras le corps au travers de la politique du bien-être et de celle de la diversité, a affirmé vendredi le ministre bruxellois de la Fonction Publique, Sven Gatz (Open Vld).

Harcèlement sexuel au sein du SPRB: c'est traité à bras le corps, affirme S. Gatz
©IPM

Celui-ci était interpellé par plusieurs député(e)s au sujet du harcèlement sexuel qui a fait l'objet de témoignages diffusés jeudi par la RTBF.

"Les équipes en charge de cette politique se démènent pour faire connaitre et reconnaitre les acteurs du bien-être concernés et les procédures de dénonciation en cas de harcèlement et de discrimination. Cela passe par des publications sur l'intranet (le réseau de communication interne), des formations et actions de sensibilisation, la formation donnée à tout nouveau-nouvelle collaborateur-trice et l'information donnée par les acteurs-actrices du bien-être (Service externe pour la prévention et la protection au travail, Service interne du bien-être, personnes de confiance, représentants des organisations syndicales) eux-mêmes. Tous ces acteurs renvoient les agents vers le Service externe de prévention et de protection au travail en cas de harcèlement", a notamment dit le ministre.

D'après Sven Gatz, le SPRB a récemment mené une analyse de risques globale avec le service externe de prévention et de protection au travail (SEPPT) au travers d'une enquête anonyme pour tous les travailleurs. La question du harcèlement sexuel y figurait explicitement et en première ligne. 99% des répondants (65% ont répondu) n'ont pas le sentiment d'avoir été victime de harcèlement sexuel au travail.

"Bien sûr le SPRB considère que 1% est toujours 1% de trop et continuera de renforcer les actions menées en matière de lutte contre le harcèlement sexuel et pour permettre aux victimes de porter plainte", a ajouté le ministre. .

Ainsi, le comité de concertation de base qui rassemble les représentants de l'autorité et des organisations syndicales, a soumis à la signature du ministre un nouveau règlement de travail qui condamne explicitement et fermement ces pratiques. "Cela donne les moyens à l'organisation de les sanctionner avec la plus grande fermeté", a ajouté Sven Gatz confirmant par ailleurs que la liberté d'expression à l'égard des faits dont un(e) agent a connaissance dans l'exercice de ses fonctions est garantie par le statut du personnel.

L'an dernier, l'ensemble des membres de l'équipe de direction du SPRB a approuvé la charte de la diversité.

Le ministre a enfin souligné qu'alors qu'il n'y avait aucune femme au sein de l'équipe de direction en 2007, celles-ci y étaient présentes à hauteur de 43% en 2020, la plus haute direction (Secrétaire générale (CEO) - Secrétaire général adjoint (CEO adjoint) étant pour la première fois composée paritairement.