Trop de postes dévolus aux Flamands à Bruxelles ? "Il faut revoir la règle"

Les lois linguistiques imposent des quotas de néerlandophones dans l’administration bruxelloise. Pour Olivier Maingain (Défi), ils ne reflètent plus aucune réalité sociologique.

Trop de postes dévolus aux Flamands à Bruxelles ? "Il faut revoir la règle"
©Shutterstock
Bruxelles a beau être la seconde ville la plus cosmopolite du monde, son administration y fonctionne sous un régime bilingue où le français et le néerlandais sont mis sur un pied d’égalité. Des lois linguistiques régissent le nombre de postes dévolus aux néerlandophones...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité