C’est voté : le nouveau plan de stationnement d’Ixelles entre en vigueur en novembre, voici les détails

Nouvelles zones rouges, extension de la zone grise, création de la zone verte, augmentation de la carte de riverains… le nouveau plan de stationnement a reçu l’aval de la majorité, et les critiques de l’opposition.

Ro.Ma.
C’est voté : le nouveau plan de stationnement d’Ixelles entre en vigueur en novembre, voici les détails
©FLEMAL JEAN-LUC

Le plan est désormais approuvé. Dès novembre, les règles de stationnement changent dans la commune d’Ixelles. La majorité Écolo-PS a fait valider son plan à l’occasion du conseil communal de ce jeudi.

Parmi les grands changements : le passage en zone rouge (limité à deux heures) de la place du Châtelain, la rue de la Paix et la chaussée de Wavre ; l’extension grise, dont les tarifs augmentent; l'implémentation de la zone verte (moins chère que la zone grise, et sans limite).

"Le plan est conforme aux réglementations actuelles et futures. On a voulu faire un plan en cohérence avec les communes voisines", assure l'échevin Yves Rouyet (Écolo), qui rappelle qu'Ixelles touche sep autres entités.

Côté carte-riverain, ça augmente aussi. La première carte coûtera 25€ (à la place de 15€), et la deuxième 200€ (à la place de 50€). Des cartes professionnelles sont introduites (1200 places maximum, et 600 pour les enseignants sous conditions). Dans certains quartiers, le nombre de cartes excède le nombre d'emplacements."L'enjeu est donc de faire un plan pour gérer la pénurie. Il faut donc faire des choix", commente l'échevin ixellois de la Mobilité.

Un manque de participation et trop cher pour l'opposition

Le MR et les Engagés ixellois ont voté contre le plan. Du côté engagiste, on déplore surtout le manque de participation des citoyens. Le projet de plan a pourtant été soumis à l'enquête publique… mais avec assez peu de réactions à la clé."56 personnes ont répondu à l'enquête publique. La communication a été faite a minima. Il n'y a pas eu d'encouragement pour faire participer les citoyens. C'est décevant pour une majorité qui se veut à la pointe de la consultation citoyenne", assène Geoffroy Kensier (Les Engagés).

Au MR, on dénonce l'augmentation des cartes riverains et du prix des horodateurs."Cela pénalise les non-résidents qui font également vivre Ixelles et contribuent à son attractivité."Le nombre et le coût des cartes professionnelles sont aussi décriés. "C'est une demi-mesure", pointe le chef de groupe Gautier Calomne (MR).

De son côté, Défi s'est abstenu."On n'a pas voulu voter contre ce plan, car il faut décongestionner la commune", explique Alexandra Philippe (Défi), qui critique surtout le timing de la majorité.