Pic de fréquentation depuis le début de la pandémie à la STIB

La STIB a enregistré la semaine dernière le nombre de passagers le plus élevé depuis le déclenchement de la pandémie de coronavirus en mars 2020.

Pic de fréquentation depuis le début de la pandémie à la STIB
©BELGA

Un signe que les navetteurs se rendent à nouveau plus souvent dans la capitale, et ce tant pour le travail que pour les loisirs. Le nombre de passagers a ainsi atteint 82,3% la semaine dernière par rapport à la période pré-COVID-19. Il s'agit là d'un nouveau record. La plupart des voyageurs, soit 87 % ont opté pour un trajet en métro tandis que les trams et les bus représentaient 78 %.

"L'augmentation des chiffres suggère que les navetteurs se rendent à nouveau plus souvent dans la capitale, car les heures de pointe du matin et du soir commencent à réapparaître (...). A noter également l'utilisation des transports en commun pour les déplacements de loisirs le week-end. Une tendance qui se confirme depuis plusieurs mois", explique la STIB.

La gratuité des transports en commun lors de l'alerte au smog la semaine dernière a également joué un rôle. Les vendredi 25 et samedi 26 mars, les transports en commun bruxellois étaient gratuits, si bien que la fréquentation du métro a connu un pic samedi.

La STIB a enregistré un minimum absolu en termes de transport de passagers au plus fort de la crise sanitaire avec 10 à 15 % du nombre normal de passagers. Le nombre de navetteurs est reparti ensuite progressivement à la hausse en fonction des mesures restrictives.

Sur le même sujet