Des balayeurs affirment être poussés à déménager à Bruxelles pour être engagés: "On profite de nous"

Lier l’emploi au lieu de résidence est illégal. Le MR dénonce du clientélisme. Les autorités nient toute préférence.

Aftermath of Brussels terror attacks
©BELGAIMAGE
Il y a la règle officielle et la réalité de terrain. Ousmane (*), qui bénéficie d'un contrat ALE (Agence locale pour l'emploi), a postulé plusieurs fois pour un emploi fixe d'ouvrier de voirie à la Ville de Bruxelles, avec l'aide d'une ABSL d'aide à la mise à l'emploi. "J'ai demandé un contrat au directeur de la cellule propreté de la Ville, plusieurs fois. Il a dit que je devais d'abord venir habiter Bruxelles. On est nombreux dans le cas, explique...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité