Touring fustige l'absence de concertation sur la démolition du viaduc Hermann-Debroux

Touring déplore le manque de concertation dans la décision du gouvernement bruxellois de procéder à la démolition du viaduc Hermann-Debroux, fustige vendredi l'organisme de mobilité.

Touring fustige l'absence de concertation sur la démolition du viaduc Hermann-Debroux
©BELGA

Il demande également que le projet soit soumis à l'approbation des bourgmestres et du collectif de citoyens concernés. "Depuis longtemps, Touring demande de développer en amont des alternatives de transports étendues et performantes afin d'éviter le chaos sur nos routes. Non seulement, on peut craindre que ces alternatives ne voient pas le jour à temps, mais nous constatons surtout que le gouvernement prend une décision conséquente sans impliquer les citoyens", s'insurge l'organisme de mobilité. "Il avait pourtant été promis, en concertation avec le collectif concerné, de leur fournir un document explicatif. Ce qui, hélas, n'a pas été fait."

Selon Touring, le projet de démolition du viaduc représente 10 à 15 ans de travaux minimum. L'organisme regrette donc un manque de transparence dans ce dossier et redoute "les frais et les conflits potentiels qui pourraient survenir au cours des prochaines législatures à la suite de ce manque de concertation".

L'organisme de mobilité affirme également que ce chantier va perturber la mobilité à Bruxelles, ce qui entrainera de facto des conséquences néfastes pour l'économie et le bien-être des usagers.