Des annonces sonores aux arrêts de bus et de tram à Bruxelles : le nouveau dispositif de la Stib pour les malvoyants

Dès la fin juin, le système est généralisé sur l'ensemble de la flotte récente.

Des annonces sonores aux arrêts de bus et de tram à Bruxelles : le nouveau dispositif de la Stib pour les malvoyants
©Stib
Ro.Ma.

Une nouveauté dans le paysage sonore de la capitale. Dès ce mercredi retentissent aux arrêts de tram et bus de la Stib des annonces indiquant le numéro et la destination du véhicule. "25, Rogier", dans la langue de Vondel et ensuite de Molière. Bref, un dispositif similaire à celui mis en place dans les gares ferroviaires, où chaque train est annoncé.

La Stib est la première société de transport régionale du pays à mettre en place ce dispositif pour les personnes déficientes visuelles. "C'est important à tous les arrêts, mais encore plus important aux arrêts où il y a plusieurs lignes qui arrivent", nous explique Brieuc de Meeûs, CEO de la Stib. Sur le réseau bruxellois, environ la moitié des arrêts sont en effet desservis par plusieurs lignes. Jusqu'à présent, les signaux sonores restaient cantonnés à l'intérieur des véhicules pour annoncer les arrêts à venir.

Les associations saluent

L'initiative, présente déjà en France et en Espagne, est saluée par les associations actives en la matière. Mathieu Angelo, directeur du Cawab (Collectif Accessibilité Wallonie Bruxelles), parle d'une "réelle avancée en matière d'accessibilité des transports en commun".

Approbation également par, Ibrahim, malvoyant et employé à la Stib, pour qui l'identification des lignes est une difficulté quotidienne. "Ce matin, j'ai voulu prendre le tram 8, à Louise. J'ai demandé à une dame, qui m'a dit que c'était le 93. Mais en fait, on était bien dans le 8. Dans ce genre de situation, ce dispositif sera bien utile."

Des annonces sonores aux arrêts de bus et de tram à Bruxelles : le nouveau dispositif de la Stib pour les malvoyants
©D.R.


D’ici fin juin, sur tous les nouveaux véhicules

Ces messages sont diffusés grâce à des haut-parleurs à l’extérieur des véhicules. Une fonctionnalité qui n’existe que sur les nouveaux engins. Si les premiers tests sont déjà lancés, il faudra attendre la fin juin pour que le dispositif soit répandu sur l’ensemble de la flotte récente, à savoir les trams T3000, T4000, le futur TNG ainsi que les cinq dernières séries de bus.

Et les riverains à proximité des arrêts? Ne risquent-ils pas d'être importunés par ces nouveaux signaux ? "Le volume sonore des annonces a été défini afin d'être inférieur au bruit ambiant de la circulation", assure la Stib. "Les annonces ne seront pas diffusées tôt le matin ni tard le soir, afin de respecter la quiétude des quartiers."

Sur le même sujet