250 amendes en une semaine pour excès de vitesse... à vélo sur le piétonnier: "Nous allons tripler nos contrôles"

Vélos et trottinettes dictent de plus en plus leur loi sur le piétonnier, ce qui inquiète la police qui en a fait une priorité.

250 amendes en une semaine pour excès de vitesse... à vélo sur le piétonnier: "Nous allons tripler nos contrôles"
©BAUWERAERTS DIDIER

Il existe un certain code de la route pour les zones piétonnes comme c'est le cas dans le centre de Bruxelles. Et ce mardi, nos confrères du Soir révèlent que les engins roulants comme les vélos et trottinettes ne prennent que rarement en compte la réglementation limitant la vitesse à 6 km/h.

Sur l'année 2021, plus de 1 000 P.V ont été rédigés à cet effet, mais ce n'est pas assez pour l'inspecteur principal David Stevens, chef de la brigade cycliste de la police de Bruxelles-Ixelles. "Comme nous ne devons plus contrôler les voitures, cette année, nous allons tripler nos contrôles de vitesse. D'ici la fin de l'année, j'espère arriver à 3.000 P-V dressés. Nous prêtons aussi attention aux feux rouges brûlés. Nous allons aussi opérer des contrôles du côté de la chaussée d'Ixelles devenue, elle aussi, piétonne. Des plaintes commencent à nous parvenir", révèle-t-il au Soir.

De fait, les contrôles ont augmenté. Si bien que depuis mercredi, 250 P.V. ont été dressés pour des cyclistes en excès de vitesse. Une infraction constatée... à l'oeil. "On ne peut pas déterminer si un cycliste roule à 7 km/h plutôt qu'à 6. On se base sur le comportement. Si le cycliste met les autres usagers en danger, on l'intercepte."

Cette augmentation des amendes devrait rapporter un petit pactole à l'État, puisque la contravention s'élève tout de même à 147 euros, et que l'affaire peut se clore au tribunal si le cycliste imprudent daigne contester. "Le problème n'est pas lié à la connaissance du code de la route. C'est juste un manque de courtoisie, de bon sens et de respect entre soi", conclut David Stevens au Soir.

Sur le même sujet