Le chantier du pôle universitaire commun à la VUB et l'ULB dévoile ses ambitions exemplaires

Le chantier Usquare.brussels, initié en janvier dernier sur le site de l'ancienne caserne Fritz Toussaint à Ixelles, a été présenté mercredi après-midi par les autorités politiques et universitaires qui sont parties prenantes au projet. Les travaux s'étaleront jusqu'à la fin de l'année 2023.

Le chantier du pôle universitaire commun à la VUB et l'ULB dévoile ses ambitions exemplaires
©dr
belga

C'est un pôle universitaire commun à la VUB (Vrije Universiteit Brussel) et à l'ULB (Université Libre de Bruxelles) qui doit naître sur 9.000 m2 du site, propriété de la Région de Bruxelles-Capitale. Cette dernière a octroyé un droit d'emphytéose aux deux universités.

Le ministre-président du gouvernement bruxellois Rudi Vervoort (PS) a mis l'accent, pour cette première visite de chantier, sur le réemploi des matériaux, qui a permis de décrocher en 2019 un subside be.exemplary de 325.000 euros : "Avec la déconstruction d'un bâtiment, qui sera remplacé par la future nouvelle entrée principale du site sur l'avenue de la Couronne, tous ceux qui passent par l'angle de cette avenue et du boulevard Général Jacques peuvent désormais constater la concrétisation en cours de la volonté qui animait la Région quand elle a décidé reconvertir le site et de l'ouvrir sur la ville. (...) La Région, les universités et la SAU (Société d'Aménagement Urbain) ont fixé des objectifs ambitieux en matière de mise en valeur du patrimoine et en matière de construction circulaire axée sur le réemploi des matériaux". Le désamiantage des bâtiments, financé à hauteur de 137.000 euros par Beliris, a déjà été lancé par cet organe fédéral pour la revitalisation urbaine de la capitale.

Aux côtés du recteur ad interim de la VUB Jan Danckaert, la rectrice de l'ULB Annemie Schaus a souligné la dimension durable du projet au sens socio-environnemental : "Concrètement, il y aura un centre de recherche sur le développement durable, les études urbaines et socio-environnementales, mais également un institut d'études avancées, le BrIAS, qui accueillera des chercheurs internationaux, un FabLab, un OpenLab et un futur incubateur".

La SAU entamera en septembre la transformation des 1.600 m2 de l'ancien manège de la caserne en une halle axée sur l'alimentation durable. En novembre, elle lancera le chantier de renouvellement des impétrants qui inclura la création d'un réseau de chaleur en sous-sol pour l'ensemble du site. Le directeur de la SAU, Gilles Delforges, a ajouté qu'il y aura par la suite le réaménagement des espaces publics du site, ainsi que la construction de logements publics à compter de 2024 et de kots étudiants : "D'ici la fin de l'été, l'occupation transitoire See U, qui a permis de faire connaître le site avec toute une série d'activités, va nous quitter pour permettre la réalisation de ces chantiers, mais des réflexions sont en cours pour pérenniser certaines activités et l'état d'esprit qui en est né avec les futurs occupants".

Le bourgmestre d'Ixelles Christos Doulkeridis (Ecolo) a assuré qu' "on essaie de trouver d'autres endroits pour que cette énergie puisse perdurer... Je lis USquare, plutôt que Usquare, car c'est un nous collectif, dans la diversité, qu'on construit avec ce type de projet".

Le Fonds européen Feder contribu à la réalisation de ce projet à hauteur de 10 millions d'euros, dont plus d'un million pour la reconversion du manège. "C'est un projet dans lequel la Commission reconnaît pleinement ses valeurs et objectifs", a fait valoir Carlo Girlanda, représentant de la Direction générale de la politique régionale et urbaine de la Commission européenne (DG REGIO). "Il combine innovation, ambition, excellence du savoir, ouverture vers l'avenir, exemplarité environnementale et souci du vivre ensemble".

Sur le même sujet