Retour du masque, des visio’ et de la distance : hausse des contaminations, le Parlement bruxellois réintroduit des mesures sanitaires

Depuis ce mardi, l’hémicycle régional repasse en code orange jusqu’aux vacances parlementaires. La raison: une hausse des contaminations au sein de l'institution.

Ro.Ma.
Retour du masque, des visio’ et de la distance : hausse des contaminations, le Parlement bruxellois réintroduit des mesures sanitaires
©Belga

Alors qu’on pensait, la page définitivement tournée, le covid connaît une recrudescence cet été. Mais rares sont cependant les secteurs à déjà resserrer la vis. Le Parlement bruxellois fait partie des premiers : depuis ce 5 juillet, l’hémicycle régional passe en "phase 2" (en "code orange") jusqu’aux vacances parlementaires (22 juillet).

Le président du Parlement, Rachid Madrane (PS), évoque des "chiffres alarmants"de contaminations au sein de l'institution, que ce soit au niveau des députés, des collaborateurs, ou du personnel. "Comme tous les Belges, je pensais qu'on était à l'abri. Mais manifestement, le variant est insidieux et malin. On revient donc à ce qu'on a connu. Vu le nombre alarmant des contaminations, je dois prendre mes responsabilités pour protéger le personnel et les députés", commente le socialiste.

Des votes masqués

Concrètement, le port du masque est désormais obligatoire dans le bâtiment rue du Lombard. "Les députés peuvent enlever le masque pour parler, mais il faut le remettre ensuite et la désinfection des mains est obligatoire."Les députés régionaux peuvent suivre les débats à distance, mais le vote doit se faire sur place, et donc masqué. La distance de 1,5m est d'application.

Quant à la rentrée de septembre ? La présidence espère qu'elle se fera en code vert. "Mais j'invite tous les Bruxellois à comprendre que nous ne sommes pas encore sortis de cette période compliquée. Personne n'est à l'abri. Que chacun soit vigilant cet été."