Un deuxième budget pour du beurre : Forest tente de sortir la tête de l’eau

Ce vendredi soir la commune présente un budget technique déficitaire de 7.7 millions d’euros

M.D.
Un deuxième budget pour du beurre : Forest tente de sortir la tête de l’eau
©Bernard Demoulin

"C'est une photo de la réalité économique de la commune." Forest s'était vue refuser son budget 2022 par la tutelle régionale en juin dernier. Motifs : erreurs de chiffres, surestimation de recettes et un budget déficitaire une fois recalculé. Cette fois, la commune joue franc jeu. "On a des difficultés de trésorerie que l'on ne jugeait pas nécessaires d'indiquer en avril. La tutelle nous a imposé des précisions. Nous les avons donc prises en compte cette fois-ci", explique Ahmed Ouartassi (PS), échevin aux Finances. Ce recalcul débouche sur 7,7 millions d'euros de déficit pour l'exercice ordinaire propre (non cumulé avec les autres années).

Budget carton pour titiller la tutelle

"Ce budget technique nous permettra de demander des dérogations à la tutelle régionale pour poursuivre des investissements et des chantiers en cours". Le véritable budget 2022 sera voté, au mieux, en octobre. Impossible que la tutelle valide un déficit de 7,7 millions d'euros. L'importance du déficit, enfin identifié, permet à Forest de demander de l'aide.

Dès la semaine prochaine, un inspecteur régional se penchera donc sur les comptes communaux. "Nous ne reviendrons pas à l'équilibre en 2022, on essayera de s'en approcher en 2023 et, pour 2024, ce sera obligatoire", décrypte l'échevin. En effet, comme pour Anderlecht ou Saint-Gilles par exemple, la région peut accepter un déficit ponctuel si un plan de retour à l'équilibre est prévu. Vu sa situation, Forest devra demander l'aide au Fonds régional bruxellois de refinancement des trésoreries communales. Ce Fonds permet à la région de donner de l'argent à une commune en échange de l'obligation de suivi des comptes par un inspecteur.

Pour rappel, Saint-Gilles et Anderlecht ont présenté un budget déficitaire et ont toutes deux augmenté leurs centièmes additionnels sur le précompte immobilier pour revenir à l'équilibre. On voit mal comment Forest pourrait y échapper.