Une victime dans l'incendie de la rue des Archers à Koekelberg

La personne retrouvée inanimée derrière la porte de la salle de bain n'a pas survécu à ses blessures.

Une victime dans l'incendie de la rue des Archers à Koekelberg
©DIDIER BAUWERAERTS

L'incendie survenu dans la nuit de vendredi à samedi dans un appartement de la rue des Archers à Koekelberg a fait une victime. Très grièvement blessé et emmené à l'hôpital par le Siamu, l'un des occupants est finalement décédé des suites de ses blessures, annonçait La Capitale samedi.

Pour mémoire, les pompiers avaient eu des difficultés à localiser la victime, les autres occupants du logement étant sous influence de drogue et/ou d'alcool. Le feu s'était déclaré vers 03h40 et a provoqué un important dégagement de fumées dans tout l'immeuble. Trois personnes avaient pu être évacuées, par une échelle, depuis un balcon.

"Ce n'était pas clair s'il y avait encore d'autres personnes dans le bâtiment", avait expliqué le porte-parole des pompiers bruxellois, Walter Derieuw. Les personnes secourues avaient du mal à s'exprimer clairement car elles étaient sous influence de drogue et/ou d'alcool. Elles ont évoqué la présence d'un chien à l'intérieur.

Les hommes du feu avaient dû fouiller l'appartement "à l'aveugle" en raison des dégagements de fumée, et n'avaient dans un premier temps retrouvé personne. Une fois l'incendie éteint et les fumées évacuées, une quatrième personne avait été découverte derrière la porte de la salle de bain. Elle était inanimée. L'incendie a vraisemblablement été causé par négligence. La police a ouvert une enquête.

"Il n'était pas clair s'il y avait plus de monde dans l'immeuble. Les gens de l'appartement du sous-sol parlaient de charabia, parce qu'ils étaient trop durs sous l'influence de l'alcool ou de la drogue. Ils parlaient d'un chien qui était encore à l'intérieur", raconte Walter. Derieuw, porte-parole des sapeurs-pompiers de Bruxelles.