Après les débordements au Petit Château, un première matinée calme au nouveau centre d'enregistrement temporaire d'asile à Bruxelles

Le nouveau centre d'enregistrement temporaire pour les demandeurs d'asile, situé près de la Tour des Finances à Bruxelles, est très fréquenté lundi matin, mais tout se passe bien.

Belga
Après les débordements au Petit Château, un première matinée calme au nouveau centre d'enregistrement temporaire d'asile à Bruxelles
©Belga

Un peu après 08h00, l'organisation bénévole Serve the City avait distribué plus de 300 cafés, et le chef de la police Michel Goovaerts, qui s'est rendu sur place, a également constaté que tout se déroulait dans le calme. Depuis ce lundi, l'enregistrement n'a plus lieu au Petit Château à Bruxelles, où des scènes assez chaotiques se déroulaient régulièrement ces dernières semaines. Après une matinée agitée mardi dernier, le personnel de Fedasil avait brièvement cessé le travail. Il a alors été décidé que le centre de demande d'asile déménagerait vers les bureaux de l'Office des étrangers à partir de ce lundi. Il s'agit d'une solution temporaire, en attendant la mise en place d'un centre d'enregistrement définitif. Le Petit Château sera toujours utilisé comme centre d'accueil.

"Avec la police, nous avons travaillé dur vendredi et le week-end dernier pour que tout soit prêt ici", déclare Freddy Roosemont, directeur général de l'Office des étrangers. Les files ont, par exemple, été disposées en forme d'entonnoir pour éviter les bousculades que l'on voyait régulièrement au Petit Château. Lorsque le centre a ouvert à 08h30, les demandeurs d'asile sont entrés un par un, dans le calme.

La file d'attente des familles et des personnes vulnérables, qui comptait un peu moins de 100 personnes, était déjà vide 15 minutes après l'ouverture.

"Notre travail ici est d'apaiser un peu les tensions: offrir le petit déjeuner, fournir des informations...", a déclaré Nathan Torrini de Serve the City.

Au Petit Château, environ 250 personnes pouvaient s'inscrire chaque jour, mais M. Roosemont fait remarquer que davantage d'espace est disponible à Pacheco, donc il pourrait y avoir plus d'inscriptions.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...