Remarques blessantes, insatisfaction permanente: une échevine bruxelloise dans la tourmente après une énième démission dans son cabinet

Une troisième démission en à peine quatre ans qui fait beaucoup de bruit.

Remarques blessantes, insatisfaction permanente: une échevine bruxelloise dans la tourmente après une énième démission dans son cabinet
©Didier Bauweraerts

Zoubida Jellab (Ecolo) est l'échevine bruxelloise de la Propreté publique et des Espaces verts. Mais elle fait actuellement parler d'elle pour une polémique. Comme le rapportent nos confrères de la RTBF, son chef de cabinet vient de démissionner dernièrement. Il s'agit en fait déjà de la 3e démission à ce poste en à peine quatre ans.

La question qui se pose alors : pourquoi cet enchaînement de démissions ? Selon le média public, le rôle de l'échevine écologiste n'y serait pas étranger. La RTBF évoque notamment des remarques blessantes ou humiliantes, des personnes rabaissées et une insatisfaction permanente de l’élue face au travail fourni.

En outre, nos confrères ont pu mettre la main sur le courrier envoyé dernièrement par le chef de cabinet démissionnaire. Ce dernier parle de "non-empathie" et de "culte du 'non-droit à l'erreur'". "Combien de personnes se sont échappées de votre cabinet ? Pour leur santé, physique, mentale ?", y ajoute-t-il.

La réaction de l'échevine

Nos confrères de la RTBF ont contacté Zoubida Jellab pour avoir sa version à elle. En ce qui concerne les démissions multiples, elle parle d'un "enchaînement de choix malheureux". Elle explique également les différentes raisons : pour l'un, le courant n'est pas passé ; pour un autre, il s'agit de fautes professionnelles et enfin pour le dernier, elle rejette les accusations exprimées dans sa lettre de démission.

Elle conclut en ajoutant qu'elle a dû apprendre le métier d’échevine sur le tas.