Le bureau van Eetvelde, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, bientôt accessible aux Bruxellois

La région, grâce aux moyens financiers de Beliris, vient d'acheter le bureau van Eetvelde pour 2 millions d'euros.

Le bureau van Eetvelde, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, bientôt accessible aux Bruxellois
©DR.

Le bureau van Eetvelde, dont la construction remonte à 1895, sera très prochainement ouvert au public. "Il est en bon état et visitable", nous précise le cabinet de Pascal Smet (one.brussels), ministre bruxellois en charge du Patrimoine. Au même titre que trois autres biens de Victor Horta (la Maison Horta, l'hôtel Tassel et l'hôtel Solvay), le bâtiment est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. La région a acquis le bâtiment situé à deux pas du Square Ambiorix pour 2 millions d'euros grâce aux fonds de Beliris. En 2023, 1,5 million d'euros supplémentaires seront aussi investis pour "les premières études visant la réalisation d'un plan de gestion patrimonial."

Le bureau van Eetvelde, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, bientôt accessible aux Bruxellois
©DR.


À terme, la région souhaite y installer sur le site le RANN (réseau Art Nouveau Network) et en faire une pierre angulaire des sites Art Nouveau à Bruxelles. "Nous voulons réaffirmer la place de Bruxelles comme capitale mondiale de l'Art Nouveau."

Le bureau van Eetvelde, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, bientôt accessible aux Bruxellois
©DR.


À l'intérieur, "Victor Horta a utilisé des matériaux provenant du Congo et certains motifs évoquant la colonie," pour Edmond van Eetvelde qui fut "administrateur général des affaires étrangères de l'État indépendant du Congo et qui supervisa l'exposition coloniale de Tervuren."

Le bureau van Eetvelde, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, bientôt accessible aux Bruxellois
©DR.


L'hôtel bientôt accessible au public

L'hôtel van Eetvelde, adjacent, appartient à un autre propriétaire. Le bureau et l'hôtel, qui communiquaient auparavant, sont aujourd'hui séparés. "Un accord de principe a été conclu avec le propriétaire pour qu'il facilite la visite de l'hôtel. Pour le moment, le public peut le découvrir aux journées du Patrimoine, mais toutes les places sont déjà réservées, preuve de l'engouement des Bruxellois pour ce style architectural mais aussi de la nécessité de proposer une véritable offre touristique pour le découvrir."