A Bruxelles, la collecte des déchets fait sa révolution: un ramassage par semaine dès le 1er mai 2023

Le ministre bruxellois en charge de la Propreté Alain Maron (Ecolo) vient de présenter sa réforme de collecte des déchets.

A Bruxelles, la collecte des déchets fait sa révolution: un ramassage par semaine dès le 1er mai 2023
©OLIVIER PIRARD

A partir du 1er mai de l'année prochaine, la collecte des sacs-poubelles blancs ne sera plus effectuée qu'une fois par semaine en région bruxelloise. Cette réforme sera menée de façon progressive. Premiers concernés, le 1er mai 2023 donc : les habitants des communes d'Auderghem, de Berchem-Sainte-Agathe, de Haren, de Neder-Over-Heembeek, d'Evere, de Ganshoren, de Jette, d'Uccle, de Woluwe-Saint-Pierre et de Woluwe-Saint-Lambert. Les autres commune ne devraient pas entrer dans la réforme avant la prochaine législature.

"Le choix de ces communes a été fait en fonction de leur plus faible densité globale et aussi par le tri des déchets y est généralement déjà bien avancé", explique le ministre bruxellois en charge de la Propreté Alain Maron (Ecolo). Notez que les personnes résidant dans des immeubles à appartements dont les déchets sont collectés en conteneurs ne sont pas concernées par cette réforme. Cela concerne 32% de la population de ces dix communes.

A partir de cette même date, le tri des déchets alimentaires devient obligatoire pour les ménages et les professionnels (sacs ou conteneurs orange). Idem pour le sac bleu : tous les emballages ménagers P+MC devront s'y retrouver.

La réforme des collectes prévoit par ailleurs la création de nouvelles filières de tri, actives dès le 1er janvier 2023 : matelas, métal, bois, films plastiques, gravas, etc. A cette date également, les administrations publiques bruxelloises ne pourront plus proposer de boissons et bouteille en plastique. Six mois plus tard, ce sont les contenants à usage unique qui seront interdits.

Enfin, au 1er janvier 2025, le tri des matières textiles deviendra lui aussi obligatoire.

Pour soutenir les ménages bruxellois dans cette réforme plus radicale, la région bruxelloise s'engage à distribuer de façon massive des petits bacs orange, à adapter leur taille pour les appartements, à développer des solutions de poubelles de tri pour les petits appartements, à développer des composts de quartier, etc.