Charles Picqué cèdera son écharpe mayorale à Jean Spinette le 14 septembre

Après des études en sciences politiques, le socialiste s'est investi de 1999 à 2006 aux côtés de Charles Picqué

Charles Picqué cèdera son écharpe mayorale à Jean Spinette le 14 septembre
©CAMERIERE ENNIO

Après 36 ans à la tête de la commune de Saint-Gilles, Charles Picqué (PS) cède son écharpe mayorale à Jean Spinette, actuel échevin de l'Enseignement, qui prêtera serment ce 14 septembre en fin de matinée devant le ministre bruxellois des Pouvoirs locaux, Bernard Clerfayt. Charles Picqué était devenu bourgmestre de Saint-Gilles en 1985, alors qu'il était échevin de l'Urbanisme depuis à peine trois ans. Au cours de ses 40 années de vie politique, il aura tour à tour été échevin, bourgmestre, ministre, ministre-président, ministre fédéral ou encore président de parlement.

Mercredi, il cèdera sa place de bourgmestre à Jean Spinette, l'actuel échevin de l'Enseignement, des Finances et de la Prévention. Après des études en sciences politiques, ce dernier s'est investi de 1999 à 2006 aux côtés de Charles Picqué, d'abord comme gestionnaire du programme d'aménagement dans les quartiers, ensuite comme directeur du Service de la Culture de la commune. Il a par ailleurs présidé le CPAS de Saint-Gilles de 2007 à 2018 et a été à la tête de la Fédération des CPAS bruxellois de 2013 à 2018. En décembre dernier, La DH lui avait consacré un long portrait.

"Je suis admiratif de la carrière unique de Charles Picqué et de sa longévité inégalée. Je tiens à souligner la détermination et l'implication avec lesquelles il a mené ses nombreux mandats politiques. Et je lui souhaite de profiter de sa retraite", a déjà commenté Bernard Clerfayt.