Les ministres Open-VLD Peeters et Gatz plaident pour un accord global lié tarification kilométrique et élargissement du Ring

Dans une interview accordée à Bruzz, les deux ministres Open-VLD de Flandre et Bruxelles indiquent vouloir avancer dans les deux dossiers bloqués via une négociation liant Ring et SmartMove.

La rédaction d'après Belga
Les ministres Open-VLD Peeters et Gatz plaident pour un accord global lié tarification kilométrique et élargissement du Ring
©Belga

La ministre flamande de la Mobilité Lydia Peeters et le ministre bruxellois des Finances Sven Gatz (tous deux Open VLD) plaident pour un accord entre Bruxelles et la Flandre liant les projets de tarification kilométrique à un élargissement partiel du Ring, apprend-on dans une interview du magazine Bruzz.

Tant la redevance kilométrique intelligente que l'élargissement du Ring (ou l'"optimisation" selon les autorités flamandes) ont suscité de fortes divergences d'opinions entre la Flandre et la Région bruxelloise ces dernières années.

Dans le dossier de tarification kilométrique, baptisé "SmartMove" , Bruxelles veut aller de l'avant, mais la Flandre fait de l'obstruction. La formule proposée par Bruxelles implique une double peine pour les navetteurs, estime le gouvernement flamand. Pour les travaux sur le Ring, c'est l'inverse : la Flandre veut avancer vers un Ring plus sûr et plus fluide… ce qui implique un élargissement partiel. Idée qui rebute tant les Verts bruxellois, que la commune de Jette, directement concernée.

Dans une interview accordée à Bruzz, les ministres libéraux plaident désormais pour sortir de l'impasse et parvenir à un accord liant les deux dossiers. Des premiers entretiens à ce sujet ont déjà eu lieu cet été avec les ministres de la mobilité et les deux ministres-présidents… mais il faut donner suite à cela, estime le duo libéral.

"Des discussions sont en cours pour voir si l'un peut s'aligner sur l'autre", indique Sven Gatz. Mais le nœud du problème se trouve principalement chez les Verts, a expliqué M. Gatz. "Cet élargissement de 25 % est très difficile pour les Verts. C'est pourquoi nous disons : regardons aussi en parallèle ce que cela signifie pour la tarification routière. Beaucoup de choses ont changé ces dernières années dans ces plans flamands."