"Non" au resto dans le parc du Viaduc, "on ne peut détruire ce sanctuaire calme dans le quartier"

Un projet immobilier rue du Trône suscite l’unanimité contre lui.

"Non" au resto dans le parc du Viaduc, "on ne peut détruire ce sanctuaire calme dans le quartier"

Le projet d’un promoteur privatisant une partie du parc du Viaduc, à Ixelles, suscite de nombreuses réactions dans le chef des riverains, de la majorité et de l’opposition ixelloise. Ce promoteur a présenté le projet de réaménager deux maisons typiques bruxelloises, aux n°216 et 218 de la rue du Trône, en appartements, de créer des espaces de coworking et de développer un restaurant - sous la forme d’un atelier culinaire - dont la terrasse empiétera sur le parc public.

Les riverains ont déjà lancé une pétition contre le projet, signée par 220 personnes. Le dossier fut débattu lors du dernier conseil communal ixellois, par l'entremise du groupe Objectif XL (Les Engagés). "La commune d'Ixelles doit par tous les moyens de droit préserver le parc dans son intégralité, on ne peut détruire ce sanctuaire calme dans le quartier. La zone de compostage et le poulailler, qui risqueraient de disparaître, renforcent en plus la cohésion sociale", ont demandé les deux conseillers communaux de l'opposition Kathrine Jacobs et Geoffroy Kensier.

La commune n'affiche pas non plus un enthousiasme débordant. "La commune, propriétaire du parc, n'a jamais donné son accord et n'a même jamais été avertie officiellement", commente l'échevin de l'Urbanisme Yves Rouyet (Ecolo) sur son blog. Qui s'inquiète "que l'atelier culinaire soit un prétexte à l'installation d'une 'dark kitchen', c'est-à-dire une cuisine qui ne produit des repas que pour les livraisons à domicile de type Deliveroo, Uber, etc. Le site fait d'ailleurs l'objet d'un dossier infractionnel pour cette raison."

Les plans du projet n’ont pas été correctement mis en ligne sur open.permits. La commune demande une nouvelle enquête publique ou la prolongation de l’enquête, qui s’est clôturée le 8 septembre.