Le "chaos" du plan Good Move pour les commerces : "Comment voulez-vous attirer des clients ?"

Le syndicat neutre pour indépendants a interrogé 150 indépendants et PME : les deux tiers d’entre eux pensent sérieusement à quitter la région bruxelloise.

Le "chaos" du plan Good Move pour les commerces : "Comment voulez-vous attirer des clients ?"
©Photo News

Ils étaient déjà nombreux à trouver la circulation et le stationnement difficiles en région bruxelloise. Mais pour 90 % des 150 indépendants et PME interrogés par le syndicat neutre pour indépendants, le plan Good Move aggrave la situation.
Le sondage réalisé par le syndicat explique que le plan Good Move impacte l'activité de 87 % des répondants. Parmi eux, trois quarts expliquent aussi que leurs fournisseurs ont des problèmes depuis la mise ne place du plan (notamment pour les livraisons).

Pour le syndicat, ce constat entraînera fatalement une baisse des investissements voire des licenciements et des faillites. (évoqués dans 15 % des cas)

Le départ de Bruxelles

Le plan Good Move et les mailles de circulation sont loin d’être implantés sur tout le territoire de la région. Pourtant, deux tiers des sondés expliquent penser à quitter la région bruxelloise.

“Chaos indescriptible pour les livreurs, les clients de la périphérie qui ont déserté le centre de Bruxelles”

peut-on lire parmi les réactions des répondants.

"Comment voulez-vous attirer des clients s'ils doivent tourner de très longues minutes pour trouver une place de parking ? Tout le monde n'a pas la possibilité de prendre les transports en commun ou de marcher facilement sur une longue distance", se désole le syndicat.

L'enquête du syndicat ne précise toutefois pas dans quels secteurs sont implantés les sondés.