À l'ULB, les journées de l'engagement permettent aux étudiants de découvrir le monde du volontariat

Durant trois jours, les étudiantes et étudiants ont pu réaliser leur première expérience dans une association bruxelloise.

À l'ULB, les journées de l'engagement permettent aux étudiants de découvrir le monde du volontariat
©JF

Du 18 au 20 octobre a eu lieu la première édition des "Journées de l'Engagement" à l'ULB. L'occasion pour toute la communauté universitaire - membres du personnel comme étudiants - de découvrir le monde associatif bruxellois. Pour cette première édition, le thème était l'éducation. Les participants ont donc pu se rendre dans 35 lieux différents, parmi lesquels des associations de terrain, des écoles ou encore des plannings familiaux. Au programme: cuisine, jardinage, tri et rangement, peinture, bricolage ou encore animation de groupes. En tout, 160 étudiants et 120 membres de l'ULB ont souhaité devenir bénévoles le temps d'une journée. Pour en savoir plus sur les motivations des jeunes, nous nous sommes rendus à la Porte d'Ulysse, le centre d'hébergement d'urgence pour migrants de la Plateforme citoyenne, qui accueille 350 personnes. Ce jour-là, les volontaires de l'ULB devaient préparer et servir les repas.

"C'est la première fois que je fais ce genre de choses", nous confie Viola, étudiante en deuxième année en sciences politiques. "Je voulais le faire depuis longtemps, mais je n'en ai jamais vraiment eu l'occasion. Quand j'ai vu qu'il y avait des journées de l'engagement, je me suis dit que c'était le moment ou jamais de découvrir ça." Maurine, étudiante en gestion, n'en est, elle, pas à sa première expérience. "Je donne mon sang, et je distribue déjà des repas que je confectionne moi-même. D'habitude, je fais plutôt des actions dans mon coin. C'est la première fois que je rejoins un groupe où on fait les choses ensemble."

Lors de cette journée, les huit volontaires de l'ULB ont été encadrés par des membres et bénévoles de la Plateforme Citoyenne. "Accueillir des bénévoles est l'occasion pour nous de déconstruire les stéréotypes autour des personnes migrantes", explique Julie Pire, responsable communication à la Plateforme. "Rencontrer l'autre est le meilleur moyen de comprendre leur quotidien. C'est aussi un bon moyen pour les jeunes de voir comment ils peuvent s'engager. L'ambiance est très familiale. Les étudiants voient qu'il n'y a pas qu'une seule façon d'aider, mais qu'il y en a beaucoup." Etant donné que la Plateforme fournit des vêtements, des repas, des cours de langue ou encore un accompagnement socio-juridique, le bénévolat peut en effet se faire dans des domaines très différents.

Donner du sens

Les jeunes nous ont confiés être principalement là pour donner du sens à leur engagement. "J'avais vraiment envie de faire quelque chose d'utile", confie Viola. Maurine ne dit pas autre chose: "Mon but est de faire des actions concrètes. Je n'attends pas un 'merci', je veux simplement aider. Je pense qu'on peut tous contribuer à notre façon au sein d'associations. On pourrait tous trouver le temps d'aider un peu", dit-elle.

Certains ont toutefois peur de sauter le pas, d'autres ne savent pas à quoi s'attendre en devenant bénévoles, raison pour laquelle beaucoup d'étudiants ont saisi l'occasion de découvrir le monde associatif.

Julie Duval, Responsable Engagement citoyen à l'ULB chezULB Engagée, à l'origine de l'événement, rappelle que "même le plus petit geste compte". "On peut déjà réaliser des actions impactantes sur une demi-journée. On ne demande pas aux étudiants intéressés par le bénévolat de ne faire que ça de leur temps libre, d'autant que beaucoup ont des jobs étudiants sur le côté. Mais quelques heures par-ci par-là peuvent déjà faire la différence. On espère que faire découvrir le monde associatif aux jeunes leur donnera envie de continuer à s'engager par la suite."

Julie Pire, de la Plateforme citoyenne, confie être constamment à la recherche de bénévoles. À l'instar d'autres associations de terrain. Les jeunes qui en ressentent le besoin peuvent donc contacter les associations à n'importe quel moment de l'année afin d'apporter leur pierre à l'édifice.