L'un des policiers poignardés à Schaerbeek a succombé à ses blessures

Les faits se sont produits ce jeudi vers 19h15, rue d'Aerschot à Schaerbeek.

Deux policiers ont été victimes d'une attaque à l'arme blanche à Schaerbeek, ce jeudi soir. L'auteur a été neutralisé par une autre patrouille. Il aurait subi des tirs au niveau des jambes et de l'abdomen, selon plusieurs médias. Les deux policiers blessés et l'auteur ont été emmenés à l'hôpital. L'un des policiers, prénommé Thomas, touché au cou, est entre-temps décédé.

L'assaillant aurait crié "Allah Akbar", selon des témoins mais le parquet ne peut pas le confirmer ou l'infirmer actuellement.

Selon La DH, le suspect avait été entendu ce jeudi, par un service de police. Il se serait présenté au commissariat en matinée. Un PV aurait été rédigé. Selon nos confrères, l'individu aurait dit qu'il allait commettre un attentat sur des policiers. Pourtant, il a été relaxé après l'avis du magistrat malgré l'insistance des policiers d'envoyer le suspect à l'hôpital psychiatrique, inquiets que la menace soit sérieuse.

Les faits se sont produits ce jeudi vers 19h15, rue d'Aarschot à Schaerbeek.

"Une de nos patrouilles a été attaquée par un homme armé d'un couteau", a déclaré la zone de police de Bruxelles-Nord. "Les deux policiers ont ensuite appelé des renforts. Un policier d'une autre patrouille a utilisé son arme à feu pour neutraliser l'agresseur. Les deux inspecteurs blessés et l'agresseur ont été emmenés à l'hôpital. Le parquet de Bruxelles a été informé des faits", a déclaré la zone de police.

"Un périmètre a été établi et plusieurs devoirs d'enquête ont été ordonnés pour déterminer exactement ce qui s'est passé", a déclaré pour sa part Sarah Durant, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Deux équipes SMUR et trois ambulances des pompiers de Bruxelles se sont rendues sur place.