Coupe du monde 2022: des dizaines de cartons rouges pour dénoncer "l'hypocrisie" de la Fifa

Brandissant un carton rouge, les participants et participantes se sont adonnées à une minute de bruit pour dénoncer les discriminations envers les personnes LGBTQIA+ (lesbienne, gay, bi, trans, queer, intersexe, asexuel) et les autres violations des droits humains dans le cadre de la Coupe du monde au Qatar.

Image d'illustration

Cette action initiée par la RainbowHouse et Brussels Gay Sports visa à dénoncer "l'hypocrisie" de la Fédération internationale de football. "D'un côté, l'institution prône des valeurs d'ouverture, mais de l'autre, elle interdit toute manifestation de soutien à la communauté LGTBQIA+. Ça nous fâche", a souligné Jean-François Cannoot, coordinateur de la RainbowHouse Brussels.

"Avec ce carton rouge, nous dénonçons toutes les violations des droits humains au Qatar. La question des droits doit devenir un préalable à l'organisation d'un championnat de football masculin ou féminin", a poursuivi le coordinateur.

Surtout que de nombreuses fédérations de football sont empreintes de valeurs d'ouverture et d'inclusivité, selon Damien Frebutte, président de l'association Brussels Gay Sports. "La Fifa doit représenter l'ensemble des joueurs, y compris les joueurs LGBTQIA+, et respecter la liberté d'expression individuelle."

Sept fédérations européennes de football, dont l'Allemagne et la Belgique, qui avaient prévu de porter un brassard coloré "One Love" contre les discriminations, ont renoncé lundi face à la menace de "sanctions sportives" par la Fifa.

Un point d'amélioration pourrait être de renforcer le dialogue avec la société civile, comme c'est le cas avec le projet "Come Together" en Belgique, auquel participe la RainbowHouse Brussels. L'Union belge de football collabore dans ce cadre avec différentes associations pour éradiquer les discriminations, le racisme, l'homophobie et d'autres formes d'inégalités dans le football.