Saint-Gilles impose le bridage de vitesse des trottinettes dans les zones piétonnes

La commune de Saint-Gilles a décidé de brider la vitesse des trottinettes électriques en flotte libre à 8 km/h, sur les zones piétonnes ou semi-piétonnes de la commune, sans attendre la validation de l'arrêté régional attendu en la matière.

Les trottinettes étaient déjà bridées sur le piétonnier du centre de Bruxelles.
Les trottinettes étaient déjà bridées sur le piétonnier du centre de Bruxelles. ©BELGA

Justification du bourgmestre Jean Spinette: une attention à la cohabitation entre les différents modes de déplacement, à la sécurité routière de tous les usagers, à commencer par les conducteurs de trottinettes eux-mêmes, ainsi que les dernières statistiques fournies par Bruxelles Mobilité.

Celles-ci indiquent que 410 conducteurs de trottinettes ont été blessés en 2021, soit une hausse de 195% par rapport à 2019-2020, et que 3% des conducteurs de trottinettes impliqués dans un accident ont été gravement blessés ou sont décédés (2019-2021).

"Trop souvent, la vitesse excessive des trottinettistes engendre, dans ces zones sensibles, des situations extrêmement dangereuses pour les piétons - enfants et personnes âgées notamment...", a commenté le cabinet du bourgmestre, par voie de communiqué.

Les zones visées par la mesure sont des espaces où les piétons cohabitent étroitement avec ces véhicules, à savoir le parvis de Saint-Gilles; la place Bethléem, en ce compris la chaussée de Forest du n° 104 au n° 124; le square Jacques Franck; la rue Jourdan, entre l'avenue Louise et la rue Dejoncker; la rue Jean Stas, entre l'avenue Louise et de la rue Dejoncker; la rue Dejoncker, entre les rues Jourdan et Jean Stas; la place Marie Janson, en ce compris la rue Jourdan entre les rues de la Victoire et de Moscou et la rue de Moscou entre les rues de la Forge et de Rome.

En application avec la règle régionale à venir, la commune de Saint-Gilles définira par ailleurs des "drop zones", ainsi que des périmètres strictement interdits à ces mini-deux roues, tels que les parcs.

Le collège évaluera, avec le recul et les données nécessaires, s'il y a lieu de réglementer davantage l'utilisation des trottinettes électriques en flotte libre.

"J'en appelle au comportement responsable de la part des trottinettistes afin de ne pas remettre en question l'usage même de ces véhicules à Saint-Gilles", a commenté le bourgmestre.