Emeutes à Bruxelles suite à la victoire du Maroc : la police a procédé à une dizaine d’arrestations

La zone de police Bruxelles Capitale Ixelles dresse un premier bilan des débordements survenus ce dimanche.

La police a procédé à une dizaine d’arrestations administratives et une arrestation judiciaire lors des émeutes qui ont suivi la victoire du Maroc contre la Belgique en coupe du monde, selon un premier bilan communiqué par la zone de police Bruxelles Capitale Ixelles.

Les principaux débordements ont eu lieu dans le centre-ville de Bruxelles, du côté du boulevard Lemmonier. Des interventions ont également eu lieu plus tard dans d’autres secteurs, à savoir Etangs Noirs à Molenbeek, place du Pavillon à Schaerbeek et place Barra à Anderlecht. Une ambulance a été prise pour cible dans le centre-ville mais l’équipage est indemne.

"Des efforts supplémentaires seront déployés pour identifier les émeutiers"

- Ilse Van de Keere

”Bien entendu, sur base de l’analyse des images, des efforts supplémentaires seront déployés pour identifier les émeutiers. Vers 19 heures, le calme est revenu et des patrouilles préventives restent en place dans les secteurs concernés. La circulation sur le boulevard du Midi et le tunnel Porte de Halle a également été rouverte”, explique Ilse Van de Keere, porte-parole de la zone de police. “Grâce à l’unité de commandement et à la bonne collaboration avec les différentes zones de police bruxelloises et la police fédérale, nous avons pu limiter le secteur où nous avons dû intervenir.”

Voitures retournées, trottinettes brûlées, heurts : la situation dégénère au centre ville en marge de Belgique - Maroc

Vers 15h22, des dizaines de personnes, dont certaines étaient encagoulées, ont cherché la confrontation avec les forces de l’ordre. “Il y a eu utilisation de matériel pyrotechnique, lancer de projectiles, utilisation de bâtons, incendie sur la voie publique, notamment d’un conteneur à l’intersection du Boulevard Lemonnier et de la rue de Woeringen”, a détaillé la police. “On déplore aussi la destruction d’un feu de signalisation ainsi que l’encerclement d’un véhicule avec occupant sur le Boulevard Lemonnier. Mais aussi, un journaliste a été blessé au visage par des feux d’artifice. C’est pour ces raisons qu’il a été décidé de procéder à une intervention de la police, avec déploiement de l’arroseuse et utilisation de gaz lacrymogène”, a exposé la porte-parole.

Deux journalistes de RTL Info et un journaliste de la RTBF ont été agressés.