Coupe du monde 2022: la police bruxelloise a procédé à 114 interpellations administratives et 5 judiciaires lors du match Maroc-Espagne

Lors des émeutes qui ont émaillé les festivités suivant la victoire du Maroc face à l'Espagne mardi soir, la police bruxelloise a interpellé 119 personnes.

The atmosphere is getting a bit grimmer in the center of Brussels, during celebrations after a soccer game between the 1/8 final game between Morocco and Spain, at the FIFA 2022 World Cup, on Tuesday 06 December 2022. BELGA PHOTO JAMES ARTHUR GEKIERE
The atmosphere is getting a bit grimmer in the center of Brussels, during celebrations after a soccer game between the 1/8 final game between Morocco and Spain, at the FIFA 2022 World Cup, on Tuesday 06 December 2022. BELGA PHOTO JAMES ARTHUR GEKIERE

Il s'agit de 114 arrestations administratives pour trouble à l'ordre public et cinq judiciaires, a rapporté mercredi la porte-parole de la police Ilse Van de Keere. Les célébrations suite à la victoire du Maroc face à l'Espagne en huitièmes de finale de la Coupe du Monde avaient commencé de manière festive, mais ont finalement dégénéré.

Dès 19h00, le boulevard du Midi a été fermé au trafic, tant vers la porte d'Anderlecht que vers la porte de Hal. Des rassemblements se sont rapidement formés dans les quartiers Lemonnier, Dansaert, Etangs Noirs à Molenbeek et Pavillon à Schaerbeek. Comme jeudi dernier, un groupe de personnes du quartier a tenté de calmer le jeu du côté de la gare du midi en formant une chaîne humaine. Les incidents ont pu être évités pendant un moment. Mais lorsque des projectiles ont été lancés sur les policiers présents, la police est intervenue en utilisant des gaz lacrymogènes.

A 20h35, un container a été incendié boulevard Poincaré. Une autopompe a éteint les flammes en attendant l'arrivée des pompiers.

En tout, la police a procédé à 114 arrestations administratives et 5 judiciaires, a-t-elle communiqué mercredi matin.

LIRE AUSSI - Le calme de retour à Bruxelles après la qualification du Maroc: arrestations après des jets de pierres, la police a utilisé un canon à eau